Le Mag Sport Auto

A défaut de Formule 1, Gasly envisage la Super Formula

Pierre Gasly, victoire à Silverstone, GP2

Fraîchement titré dans l’anti-chambre de la Formule 1, les GP2 Series, Pierre Gasly se trouve dans une situation assez délicate à gérer. Car, si la suite logique de sa carrière aurait du passer par la F1, la galaxie Red Bull, manoeuvrée par Helmut Marko, en a décidé autrement. Interdit de participation au GP2 en 2017 suite à son titre, le tricolore pense sérieusement au Japon et à la prestigieuse Super Formula.

Une saison en Super Formula avant la F1 ?

Tout proche d’accéder à la Formule 1 l’an prochain en passant par Toro Rosso, Pierre Gasly a finalement été recalé par son employeur, Red Bull, en dépit de son titre en GP2 Series. Une couronne acquise de haute lutte. Et compte-tenu que le règlement interdit au champion sortant de poursuivre dans cette catégorie, le jeune français doit impérativement se trouver une autre catégorie, monoplace si possible, en vue de garder la main pour, qui sait, peut-être, faire ses débuts en F1 en 2018 ou même avant. En effet, un nouveau désaveu du décevant Daniil Kvyat par Red Bull, l’an prochain, ne doit pas être écarté, y compris en cours de saison.

Reste que pour le moment, Gasly se retrouve à pied. D’où cette idée de participer au championnat nippon de Super Formula , la catégorie de promotion la plus proche de la F1 à bien des égards. Ainsi, cette dernière pourrait permettre au tricolore de s’affûter d’avantage encore et de terminer sa formation avant, enfin, de faire le grand saut. Un choix néanmoins risqué, compte-tenu du niveau très élevé affiché dans cette série. Car en cas de contre-performance, nous pouvons imaginer que Red Bull ne fera pas dans le détail vis à vis du Français…

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *