Le Mag Sport Auto

Audi, modèle de fiabilité, remporte les 24H du Mans

La 82ème édition des 24H du Mans aura finalement réservé aux fans une petite surprise, aucun des deux favoris n’ayant été en mesure de concrétiser le potentiel observé en essais libres puis en qualifications.Largement un ton en dessous des Porsche 919 Hybrid et des Toyota TS 040 en terme de vitesse pure, l’Audi R18 e-Tron Quattro s’est imposée en faisant preuve d’une fiabilité supérieure à celle de la concurrence, la clé du succès dans la Sarthe…

Pourtant, la Toyota numéro 8 de Davidson/Buemi/Lapierre semblait bien partie pour lutter pour la gagne avant que la pluie ne provoque un carambolage -dont l’équipage en question allait être la première victime- et la sortie du safety-car. Les trois hommes, au prix de nombreuses heures de réparations dans le box de Toyota, reprennaient toutefois la piste pour achever finalement l’épreuve à une belle troisième place.

Mais les plus importants rebondissements sont intervenus en toute fin de course, à moins de deux deux heures du terme de ces 24H du Mans avec tout d’abord l’abandon de la Toyota numéro 7 de Wurz/Sarrazin/Nakajima, en tête de la course avant qu’un problème mécanique ne vienne réduire à néant les rêves de gloire du trio. Suite à ce fait de course, ce fût au tour de Porsche d’y croire sérieusement avec, au volant de la 919, Mark Webber, Brandon Hartley et Bernhard, en haut du classement de l’épreuve à environ une heure du drapeau à damier. Malheureusement pour le nouvel arrivant de la catégorie LMP1, la mécanique allait rendre l’âme au plus mauvais moment et si près du but…impitoyables 24H du Mans !

Du coup, les deux Audi rescapées allaient signer un doublé placé sous le signe de la fiabilité, nouvelle preuve que la performance pure ne garantit jamais le succès dans la Sarthe. Lotterer, Tréluyer et Fässler s’imposent sur l’e-Tron no 2, devant la no1 pilotée par le trio Gené/Kristensen/Di Grassi. Signalons également, toujours en LMP1, la très belle prestation de Nicolas Prost en compagnie de Nick Heidfeld et Mathias Beche, qui échouent au pied du podium (4ème), sur la Rebellion R-One motorisée par Toyota.

En LMP2, la Zytek Nissan no 36 s’impose en terminant 5ème au classement « scratch », devant la Ligier JS P2 Nissan du TDS Racing. L’Alpine A450B no 36 complète le podium alors que le Sébastien Loeb Racing termine 4ème avec l’Oreca Nissan numéro 24. La Ferrari 458 Italia de l’écurie AF Corse remporte la catégorie LM GTE Pro avec Fisichella/Bruni/Villander tandis que l’Aston Martin Vantage V8 s’impose en LM GTE AM, avec la numéro 95.

Classement complet des 24H du Mans 2014

One Comment

  1. Pingback: Concours : LMSA vous offre Need for Speed Most Wanted | Lemagsportauto

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR