Le Mag Sport Auto

ePrix de Monaco de Formule e : réactions des pilotes

C’est le Suisse Sébastien Buemi qui a remporté l’ ePrix de Monaco de Formule e ce week-end, après s’être élancé de la pole position. Une course tout en maîtrise, pour le pilote Renault eDams, qui a su résister à l’immense pression exercée par son grand rival, Lucas di Grassi. Nick Heidfeld complétait le podium au volant de la monoplace de l’écurie indienne, Mahindra Racing. Côté Français, malheureusement, Jean-Eric Vergne était contraint à l’abandon après une belle course qui semblait le conduire jusqu’au podium. La conséquence d’un accrochage avec Nelson Piquet Jr qui, lui, terminait 4ème…

Formule e : Buemi mécontent de sa 2ème monoplace

Comme vous le saviez, Le Mag Sport Auto était sur place, le week-end dernier. Ainsi, nous vous proposons de découvrir les déclarations de certains d’entre-eux, à l’issue de la course de samedi. A savoir, les trois premiers de l’épreuve (Buemi, puis Di Grassi et Heidfeld en conférence de presse d’après-course) ainsi que Jean-Eric Vergne.

Sebastien Buemi 

Comment s’est passée la course pour toi, du point de vue intérieur du cockpit ?

La difficulté a été le second relais qui m’a poussé à la limite avec, comme vous avez pu le voir, plus d’énergie du tout à la fin de la course. Le 1er relais, j’étais à l’aise avec plus de 5 secondes d’avance. Après, avec la 2ème voiture, je ne sais pas si je l’ai bien réglée mais cela fait maintenant 2 ou 3 courses qu’avec celle-ci,  nous sommes moins rapides.

Est-ce que le fanboost a un effet néfaste sur la batterie en course ?

Tu consommes de la même manière que si tu l’utilisais pas mais le fanboost te permet de gagner environ 3 dixièmes et d’agrandir l’écart sur ton poursuivant, ce que j’ai essayé de faire.

Comment as-tu vécu de l’intérieur cette bataille du dernier tour avec Lucas Di Grassi ?

Je savais, en passant l’avant-dernier tour, que j’allais être très juste en termes d’énergie donc j’ai dû économiser un maximum à ce niveau. Dans le dernier virage je lui ai même laissé une place à l’ extérieur. Je suis passé sur la ligne avec 0% d’énergie.

Lucas Di Grassi

« Dans le premier relais, le rythme n’était pas vraiment là, l’écart était élevé. Je savais qu’en choisissant la bonne stratégie avec l’entrée du safety car, cela me permettrait de rester dans le top 3. Mais je n’ai pas pris le risque de dépasser car la piste est étroite et je ne voulais pas risquer de ne pas finir la course. Audi s’implique désormais plus avec l’équipe ABT car nous progressons d’année en année et je pense que d’ici quelques saisons, nous pourrons avoir un niveau élevé, plus proche de Renault E Dams. Je suis totalement engagé dans l’équipe et le développement« .

Nick Heidfeld

« Je suis parti 8ème et j’ai fait mon possible pour dépasser un maximum de voitures. C’était très important de dépasser et d’avoir la bonne stratégie et lorsque l’équipe m’a demandé mon choix avec l’entrée du safety car, j’ai dit il y avait juste à faire la même chose que Lucas. Le bon rythme en course nous a aidé pour finir sur le podium« .

Jean-Eric Vergne

« Pour ce qui est du dépassement, la règle est claire, quand un pilote à la roue avant au niveau de l’aileron arrière il faut laisser de la place. J’ai essayé et je n’en ai pas eu et j’ai terminé dans le mur. Cependant la voiture est bonne et jouer la victoire reste possible dans les courses à venir.

Dans l’accident j’ai été blessé au poignet, je dois passer des examens et on fera en fonction des résultats mais je vais tout faire pour être présent  sur l’ ePrix de Paris car c’est ma course à domicile« .

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *