Le Mag Sport Auto

F1 : crevaisons des Ferrari, conclusion de Pirelli pour Vettel

Formule 1 Pirelli

Moins d’une semaine après le Grand-Prix de Grande Bretagne de Formule 1 (verdict rendu vendredi 21 juillet 2017), Pirelli Motorsport a rendu ses conclusions quant au problème de crevaison ayant impacté le résultat de la course de Sebastian Vettel. Concernant la seconde Ferrari, celle de Kimi Raikkonen, le manufacturier a besoin d’un peu plus de temps pour résoudre l’enquête…

F1, Pirelli : une explication…peu précise !

Pour Sebastian Vettel, les choses sont désormais plus claires -quoique…- concernant son passage aux stands imprévu lors du Grand-Prix de Grande Bretagne de F1 édition 2017, en fin de course. Alors troisième (puis deuxième au moment du souci rencontré par son coéquipier), l’ Allemand ne terminait, finalement, qu’à la septième place de l’épreuve. La cause, une crevaison qui, jusqu’ici, restait inexpliquée. Mais Pirelli Motorsport vient de rendre son verdict.

Selon la firme transalpine, la Ferrari no5 a été touchée par une crevaison lente, un roulage prolongé dans ces conditions ayant mené à l’issue connue à Silverstone. Pirelli se contente, donc, de cette explication, sans nous indiquer quel élément est rendu responsable de cette crevaison lente. Vettel a-t-il roulé trop longtemps avec ce train de gommes ? Une pièce de carbone tombée sur la piste aura-t-elle joué un rôle ? Nous ne sommes pas réellement plus avancés. Etrange façon de communiquer, à moins que les investigations ne fassent état d’éléments gênants pour le manufacturier ?

Concernant Raikkonen, Pirelli indique avoir besoin d’un peu plus de temps pour expliquer l’incident du Finlandais.

Recevez des alertes (horaires, départ, programmes, résultats) directement sur votre téléphone à chaque Grand-Prix avec nos applis Android et iOS (Apple)

Formule 1 : Le bilan de mi-saison 2017

One Comment

  1. Alain Vergelesses

    24 juillet 2017 at 8 h 43 min

    Pirelli ferait mieux de ne rien communiquer plutôt qu’indiquer qu’ils ne connaissent pas la cause exacte des crevaisons. Les journalistes du magsportauto ou un fan de F1 auraient pu émettre les mêmes hypothèses sans analyse des pneus incriminés! D’ailleurs dans la réponse pertinente que vous aviez apportée à un de mes commentaires sur ce GP, vous émettiez des conjectures plus pertinentes que les explications officielles de Pirelli.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR