Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Bottas, « c’était mon travail de retenir Vettel »

Formule 1 Mercedes 2017

Si Lewis Hamilton s’est imposé en Espagne, il y a quelques jours, c’est aussi grâce à l’aide de son coéquipier. Profitant du rythme moins élevé du pilote Finlandais, Mercedes a tiré partie de la situation pour faire perdre du temps à Sebastian Vettel. Une stratégie qui avait pour but de contribuer à la construction de la victoire du Britannique. Entre-temps, Bottas a déclaré qu’il avait, tout simplement, fait son travail…

Formule 1 : Bottas en « porteur d’eau » ?

Après le Grand-Prix d’Espagne de Formule 1, Sebastian Vettel pouvait en vouloir à Valtteri Bottas, qui a parfaitement joué son rôle. En bon coéquipier, serait-on tenté de dire. Le pilote Mercedes vient d’ailleurs de confirmer dans les colonnes d’Autosport que cela faisait partie de son travail. Aider son équiper à gagner la course, par le biais de Lewis Hamilton (sachant que Bottas était hors du coup), Valtteri a considéré ce rôle comme totalement normal :

 » Je faisais tout ce que je pouvais pour garder Sebastian derrière et lui faire perdre du temps. C’était mon travail et ma mission à ce moment-là. Mais la différence de rythme était trop grande si bien qu’il a finit par me dépasser. Mais j’ai certainement aidé l’équipe. J’espère avoir apporté ce petit plus qui a fait la différence avec Ferrari. Mais cela aurait pu être encore mieux en finissant avec les deux voitures au top niveau »

Coéquipier modèle, Valtteri Bottas ? Une chose est presque certaine, les problèmes relationnels connus entre Hamilton et Rosberg ne devraient pas se répéter aujourd’hui. D’ailleurs, Mercedes aurait-elle demandé à Nico de réaliser ce que Valtteri a fait pour Lewis à Barcelone ? Probablement pas. Rien de choquant malgré tout, Bottas ayant encore tout a prouvé alors que Rosberg avait déjà démontré ses capacités, avant son affrontement pour le gain du titre, l’an passé. De plus, en Espagne, le Finlandais perdait plus d’une demi-seconde au tour sur son compagnon d’écurie. Enfin, le jeune pilote ne dispose que d’une seule année de contrat, soit jusqu’à la fin de cette saison. Détail d’importance, cela va sans dire…

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *