Le Mag Sport Auto

Formule 1 : consignes d’équipe chez Mercedes F1 à Silverstone ? [Màj]

Formule 1 Mercedes

Avec ce nouvel accrochage entre Lewis Hamilton et Nico Rosberg à la fin du Grand-Prix d’Autriche de Formule 1, c’est l’ensemble de la galaxie Mercedes qui s’est mises à trembler, comme l’illustraient parfaitement les mines des patrons de l’écurie après ce nouveau contact entre les deux hommes. Toto Wolff, Team Principal, semblait d’ailleurs passablement énervé après ses pilotes, au point de remettre en question la politique sportive défendue jusqu’ici, au nom de la beauté du sport…

Formule 1 : Hamilton vs Rosberg, laissons vivre la légende !

Nouveau tremblement de terre en Allemagne, après cette énième friction en piste entre les deux pilotes Mercedes. Il y avait eu Barcelone, cette année (sans revenir sur Monaco, Spa, Montréal, etc. , les années précédentes), qui ternissait la première véritable perspective de duel entre les deux hommes et ce Grand-Prix d’Autriche s’est terminé de manière similaire, en moins catastrophique toutefois, les deux hommes terminant malgré tout 1er et 4ème de l’épreuve…

Néanmoins, il semble clair qu’à chaque fois que Nico et Lewis se retrouvent confrontés en piste, l’accrochage devienne inévitable. Si la réaction de Toto Wolff est compréhensible, il n’en demeure pas moins que les accrochages entre grands pilotes ont toujours existé et, même, que ces derniers ont considérablement contribué à la légende de la Formule 1, que nous parlions de Prost, Senna ou encore, de Schumacher. Car, concrètement, les supporters veulent voir ces affrontements sur le fil entraînant logiquement, parfois, un dépassement des limites. Car c’est aussi ainsi que la F1 s’est faite et la baisse d’audience de ces dernières années semblent grandement liée au lissage -voulu-, à l’aseptisation de la discipline et au manque de caractère de certains pilotes…

« Il semble que parler ne nous apporte pas grand chose, donc nous avons donc besoin de réfléchir à toutes les solutions possibles et peut-être aller aussi loin que l’application des consignes d’équipe qui ne sont pas très populaires. C’est maintenant sur la table. Nous allons discuter, parce que c’est peut-être la seule façon de gérer la situation ». Toto Wolff, Team principal de Mercedes F1

Oui mais voilà, beaucoup d’entreprises et de constructeurs investissent énormément d’argent et l’image générée par les accrochages n’est, selon eux, pas acceptable en matière de retombées (ce qui reste à prouver, malgré tout…). Et c’est bien dans cette optique que Mercedes va tenter de revoir sa politique à l’égard de ses deux pilotes, c’est à dire en envisageant sérieusement les consignes d’équipe. Jusque-là, la mécanique fragile des Mercedes avait rempli ce rôle en perturbant l’un des deux hommes, pour ainsi dire à chaque G.P, ce qui devait forcément arranger le constructeur germanique, qui se passait,  ainsi, de la gestion en interne du duel fratricide entre les deux compétiteurs. Mais cela ne pouvait pas durer, bien évidemment…

Concrètement, quelles sont les mesures qui pourraient être prises par la Direction de Mercedes ? Bien sûr, à ce stade du championnat, aucun des deux hommes ne sera écarté de la course au titre, compte-tenu du faible écart les séparant. En revanche, Mercedes pourrait s’inspirer de ce qu’avait mis en place l’écurie Mclaren par le passé, à partir de 1997, afin d’éviter les contacts entre Mika Hakkinen et David Coulthard à savoir, déterminer le nom du vainqueur de la course après les qualifications, c’est à dire imposer au moins rapide des deux de rester derrière son coéquipier en course…

Autre possibilité, décider du vainqueur du Grand-Prix en fonction des positions à l’issue du premier virage ou du premier tour, mais cette option semble difficilement envisageable dans le cas de Mercedes, avec un effet pervers possible qui inciterait Hamilton et Rosberg à se livrer à une bataille encore plus dure en début de course, ce qui entraînerait sans doute de multiples accrochages…

Quoiqu’il en soit, nous devrions rapidement être fixés sur le sort des deux pilotes (sans aucun doute d’ici vendredi prochain, avec les libres 1 du GP de Grande Bretagne) et sur les mesures qui seront prises, éventuellement, par Mercedes, en espérant que rien ne sera modifié pour le bien du sport et du spectacle. La Formule 1 a besoin de voir ses légendes se frictionner, un paramètre pour le moins vital dans un sport comme celui-ci…

[Màj] : Selon les dernières rumeurs (une confirmation officielle devrait être faite, dans les heures à venir, par Toto Wolff en personne), Mercedes aurait décidé de ne pas sanctionner ses pilotes pour l’instant et de leur laisser une dernière chance avant d’envisager des mesures drastiques. Une bonne chose pour la Formule 1…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *