Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Hamilton peut-il encore battre Rosberg ? [Màj]

Formule 1, Lewis Hamilton

Nombre d’observateurs estiment, après le Grand-Prix du Japon de Formule 1, que la course au titre est désormais jouée en faveur de Nico Rosberg. Plus régulier et d’avantage en réussite que son coéquipier, l’Allemand semble enfin se diriger vers une première couronne, qui plus est face à un pilote considéré comme l’un des meilleurs de l’histoire de la Formule 1. Rosberg saura-t-il gérer cette pression monstrueuse jusqu’au bout ?

Formule 1 : Nico Rosberg, l’éternel second désormais no1

Avec 9 victoires et 33 points d’avance au classement des pilotes, Nico Rosberg l’ex-éternel second est, maintenant, idéalement placé dans l’optique de s’imposer pour la première fois de sa carrière dans le championnat du monde de Formule 1. Et mine de rien, ce titre aurait plus de valeur que d’autres obtenus, par exemple, par Damon Hill ou Jacques Villeneuve qui n’avaient pas eu, en leur temps, à batailler contre une légende de la Formule 1 en guise de coéquipier. Conscient de ses faiblesses l’an passé, Nico est revenu très fort cette année, notamment mentalement.

Qui plus est aidé par les dieux de la Formule 1 (ses 4 victoires d’affilée en début de saison alors que ses concurrents enchaînaient les pépins, la casse moteur d’Hamilton en Malaisie), Rosberg a aussi beaucoup progressé en matière de rythme de course. Autre atout du pilote Mercedes, ses départs, défaut passé devenu force aujourd’hui. A l’inverse, Hamilton s’est régulièrement loupé dans cet exercice tout en cumulant les problèmes mécaniques. Mais surtout, le grand Lewis ne nous est pas apparu, cette saison, comme étant véritablement concentré sur son sujet. Ainsi, de temps à autre, Lewis est passé, cette année, complètement à côté de ses week-end de course. Une forme de déconcentration passagère peut-être due à son immense talent, dont il semble vouloir se contenter face à un Rosberg certes moins talentueux intrinsèquement mais nettement plus travailleur et surtout, déterminé. Reste à savoir si Nico sera en mesure de gérer la pression pour « terminer le travail »…

Lewis Hamilton aurait sans aucun doute besoin d’un préparateur mental (ce dont dispose probablement Rosberg cette année…), reste à savoir si le Britannique serait prêt à faire cet effort…Hamilton n’éprouverait-t-il pas, inconsciemment, une culpabilité à faire mieux que son idole, Ayrton Senna ? Car, étrangement, depuis l’acquisition de son 3ème titre, Lewis ne nous avait jamais semblé aussi démobilisé voire, détaché. Aurait-il besoin de se fixer de nouveaux objectifs où, tout simplement, de tirer sa révérence après s’être accompli sportivement ? Le mystère reste entier…

Toujours est-il que son statut de légende vivante de la Formule 1 va obliger le triple champion du monde à réagir vivement dès le prochain Grand-Prix. Car, clairement, l’absence de réaction face à Rosberg d’ici la fin du championnat serait mal perçue par certains de ses fans, qui attendent de leur champion des performances et une attitude…de champion ! Rendez-vous au USA, dans deux semaines, sur le tracé d’ Austin, pour vérifier à quel point l’Anglais dispose des ressources nécessaires pour retrouver son rang. Sachant que son destin n’est plus à 100% entre ses mains, Rosberg pouvant se contenter de terminer 2ème derrière Hamilton lors de chacun des 4 dernières courses, pour être titré…

 

One Comment

  1. MMY

    10 octobre 2016 at 14 h 53 min

    Peut-être…
    Un décompte objectif et comparatif des pépins mécaniques de Hamilton en qualifications et en course pourrait amener à conclure que c’est plutôt du côté de son garage (voir au delà) qu’il y aurait eu besoin d’une assistance exterieure, à moins que … -:)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *