Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Renault améliore son meilleur résultat mais reste lucide

Formule 1 Renault RS17

Après une séance de qualification très décevante (aucune voiture dans le top dix), l’écurie Renault Sport F1 a su tirer profit des différentes incidents pour enregistrer son meilleur résultat en Formule 1. Depuis son retour, l’an passé, tout du moins. Sur le circuit de Barcelone, Nico Hülkenberg a pris une belle sixième place. Encourageant mais, attention, le losange ne doit pas relâcher ses efforts, l’équipe Force India ayant pris l’avantage, en performances pures…

Formule 1 : Renault confirme, mais perd du terrain sur Force India

Jusqu’ici, le meilleur résultat de Renault en Formule 1 était une 7ème place, décrochée par Kevin Magnussen, l’an passé, en Russie. Nico Hülkenberg revient d’Espagne avec un nouveau record, en franchissant le drapeau à damier au 6ème rang. Un résultat rendu possible par l’excellent départ de l’ Allemand, une bonne gestion des ravitaillements par les mécaniciens mais, aussi, par les abandons de plusieurs têtes d’affiche. Bottas, Raikkonen et Verstappen ont, en effet, rendu le Grand-Prix plus ouvert en ne voyant pas la ligne d’arrivée.

Nico Hülkenberg, R.S.17-02 n°27 – Grille : 13e – Arrivée : 6e.
« Cette sixième place est un grand résultat, qui nous récompense tous. Nous avons eu une part de réussite avec des voitures de pointe hors du jeu dès le départ ou un peu plus tard : nous en avons clairement profité. Dans le même temps, nous avons su saisir chaque opportunité qui s’offrait à nous et les gars ont réalisé un travail fantastique lors du second arrêt. C’est ce qui me permet de passer la Sauber. Je me sentais à l’aise avec la voiture, mais nous avons pu voir qu’il nous reste du travail pour rattraper nos plus proches adversaires. »

Cyril Abiteboul, Directeur général
« C’est un résultat fantastique après des qualifications difficiles hier. Cela confirme qu’il ne faut jamais baisser les bras et être prêt à saisir la moindre opportunité. Nico a tiré parti d’un superbe départ et son équipe de mécaniciens a délivré le travail nécessaire pendant la course. Ajoutons à cela un peu de chance qui nous a permis de trouver notre voie. Nous avons bien géré la stratégie et les arrêts aux stands. En outre, notre rythme en course était meilleur que celui de nos adversaires Haas, Williams et Toro Rosso. Il est positif de constater que nous progressons toujours dans ces domaines. Toutefois, nous devons continuer à travailler dur pour comprendre comment maximiser les performances de la R.S.17. Ce week-end était inhabituel, car nous étions plus à l’aise en course qu’en qualifications. Le Grand Prix a été difficile pour Jolyon et nous sommes résolus à comprendre comment nous pouvons pallier à cela. Cap maintenant sur Monaco – un circuit au défi unique – avec l’envie de poursuivre sur notre trajectoire ascendante. »

Si Hülkenberg semble lucide quant à l’écart séparant son équipe du team Force India, Cyril Abiteboul préfère insister sur le fait que Haas, Williams et Toro Rosso (nous pourrions, aussi, citer Mclaren) sont restées derrières en Espagne, en matière de rythme. De son côté, Williams, en dépit de performances anormalement faibles en Catalogne, devrait retrouver son rang d’ici Monaco. Un adversaire à ne pas négliger non plus. Signalons aussi que ce classement du losange à Barcelone lui permet de gagner une place au championnat des constructeurs.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *