Le Mag Sport Auto

Grâce à Magnussen, Haas recolle à Renault et Toro Rosso, en Formule 1

Formule 1, Haas

Evidemment, la performance de Kevin Magnussen à México est passée quasiment inaperçue. Pourtant, le Danois n’a pas démérité à plusieurs égards. Surtout, le pilote Haas a bien redressé la barre pour son équipe, qui paraissait totalement en perdition face à ses rivales, Renault et Toro Rosso.

Formule 1 : Magnussen en « sauveur » de Haas

Chez Haas, il y a bien, cette année, deux « sauveurs ». Et si Romain Grosjean a, plusieurs fois, endossé ce rôle en 2017, Kevin Magnussen apporte sa pierre à l’édifice. Pourtant, au départ du Grand-Prix du Mexique, l’affaire paraissait quasiment insolvable. Surpassées par les Toro Rosso voire -plus grave- par les Sauber, les monoplaces américaines n’avaient pas grand espoir de marquer des points.

C’était sans compter sur les pénalités sur la grille mais aussi et surtout, sur le contact du premier tour entre Vettel et Hamilton. De son côté, Kevin Magnussen réussissait un bon départ et parvenait à passer entre les gouttes dans le premier tour pour entrer rapidement dans les points. 8ème dans les premiers tours, le Danois allait terminer à cette même place sous le drapeau à damier. Et devant Hamilton et Alonso s’il vous plait…

Bien sûr, il lui aura fallu une bonne dose de chance mais, aussi, une pincée de régularité (et de sagesse), ce dont a été capable Magnussen, à México. Notamment lors des assauts répétés de la Mclaren Honda de Fernando Alonso. Une course parfaite, sans contacts ni erreurs de pilotage, suffisant pour ramener quatre points à la maison.

Et mine de rien, cette moisson fait du bien à Haas alors que nous imaginions Renault n’en faire qu’une bouchée, avec le recrutement de Carlos Sainz. Sauf que la fiabilité fait défaut chez le losange. Nico Hülkenberg, excellent 4ème en début de course, peut en témoigner, après une nouvelle défaillance de son moteur. Et alors que les monoplaces tricolores échouaient dans leur quête de points, au même titre que les Toro Rosso (qui, sans Sainz, sont en roues libres…), le Team américain réalisait LA belle opération du jour.

Car, désormais, il ne compte plus qu’un point de retard sur Renault et 6 unités sur Toro Rosso, actuelle 6ème du classement des constructeurs. Les deux dernières manches s’annoncent très chaudes, entre ces trois formations…

Notre application gratuite : applis Android et iOS (Apple)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *