Le Mag Sport Auto

Indycar, Power s’impose à Toronto, les Français déçus

Will Power, GP d'Indycar de Toronto

Déception au Grand-Prix de Toronto d’Indycar, alors que les supporters tricolores s’attendaient à fêter un ou deux podiums de leurs pilotes…Au final, Will Power remporte la mise, sa troisième victoire cette saison et reprend de gros points à celui qui reste leader du championnat, Simon Pagenaud, seulement 9ème de la course, la faut aux incidents et drapeaux jaunes, n’ayant pas favorisé le Français. Penske s’offre le doublé grâce à Castroneves, deuxième de l’épreuve.

Indycar : Pagenaud, Bourdais, espoirs déchus

La course n’avait pas si mal commencé à Toronto, avec un Simon Pagenaud et un Sébastien Bourdais en mesure de jouer le top 5 et, donc, le podium, avant que les premiers incidents entraînant les habituels safety-car ne viennent tout chambouler ! Rageant pour les deux tricolores, mais cela fait partie du jeu et aussi, du charme du championnat Indycar, offrant ainsi des occasions uniques à des écuries de seconde zone, ce que la Formule 1 est incapable de faire, du moins concernant l’enjeu de la victoire.

Néanmoins, ce dimanche 17 juillet, aucun outsider n’est venu créer la surprise, du moins concernant la victoire. Will Power s’impose et revient à 47 points de Pagenaud qui, après un début de saison tonitruant, accumule les faits malchanceux depuis plusieurs courses. Helio Castroneves profite d’une stratégie décalée pour s’inviter sur la seconde marche du podium, suivi de James Hinchcliffe, meilleur pilote Honda qui offre par la même un podium au Team Schmidt Petterson.

Derrière, Tony Kanaan coupe la ligne d’arrivée au 4ème rang devant Takuma Sato, qui s’offre parla même LA remontée de cette course alors qu’il s’élançait depuis l’arrière de la grille de départ. Le Japonais se sera arrêté une fois de moi que ses principaux rivaux grâce à l’interention tardive de la safety-car. Aleshin termine à une solide sixième place devant le meilleur de nos tricolores, Sébastien Bourdais, qui rentre dans le top dix sur son circuit fétiche. Il devance Dixon, Pagenaud et Andretti. On notera aussi, parmi les sorties de piste, celle de Juan-Pablo Montoya, en fin de course. Le Colombien vit réellement une très mauvaise saison mais l’ex-pilote de Formule 1 a tenu à rassurer ses fans, il sera bien en Indycar la saison prochaine et dans la même écurie.

Prochaine épreuve d’Indycar dans deux semaines, dans le Mid-Ohio.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *