Le Mag Sport Auto

Mort de Johnny Hallyday, un rockeur fan de moteurs

Johnny Hallyday Dakar 2002

Ce 6 décembre 2017 a des allures de deuil national. L’une des plus grandes stars françaises est mort. Johnny Hallyday est décédé à l’âge de 74 ans. « L’idole des jeunes » est connu pour sa capacité à « allumer le feu » sur scène, et ses dizaines de chansons mythiques. Il est aussi connu pour son amour des motos, Harley-Davidson surtout. Mais saviez-vous qu’il avait été pilote de courses automobiles aussi ? Petit retour sur cet aspect méconnu du chanteur.

Johnny Hallyday, un total passionné !

S’il y a bien un mot qui définit bien la légende du rock français, c’est passionné. Johnny ne faisait jamais les choses à moitié et, c’est aussi pour ça qu’il était tant apprécié. Johnny Hallyday a commencé sa carrière dans le rallye… en 1967 ! En effet, il a disputé le mythique Rallye Monte-Carlo. A l’époque, le rallye avait un autre visage et comptait pour l’ERC !  Un tas de « gentleman drivers » amoureux de vitesse et de belles autos prenaient le départ avec leurs voitures personnelles. C’est ainsi que Johnny a disputé le Rallye Monte-Carlo 1967 au volant d’une Ford Mustang 390 GT ! Le rockeur avait abandonné cette année-là. Il a disputé de nombreuses autres courses (circuit, rallye…) avec cette auto. Toujours en 67, on l’avait vu avec un certain Jean-Pierre Beltoise, à nouveau sur cette mythique Mustang.

Mais, c’est en 2002, que Johnny Hallyday avait « fait le buzz ». En effet, il avait participé au Paris-Dakar ! Un sacré morceau du sport auto. Johnny était au départ sur un Nissan X-Trail et un copilote de renom, René Metge. Au départ, à Arras, c’était l’émeute, tout le monde voulait voir Johnny. Néanmoins, les nombreux témoignages ont toujours narré l’histoire d’un pilote se mêlant aux autres concurrents du Dakar. Après les 16 étapes, Johnny Hallyday a su rejoindre l’arrivée. Certes, il était dans les profondeurs du classement (49e à l’arrivée), mais il l’a fait ! De cette aventure, on retiendra surtout sa phrase à la Jean-Claude Van Damme : « Tu te rends compte que si on n’avait pas perdu une heure et quart, on serait là depuis une heure et quart. » Une réaction à chaud, d’un homme épuisé, mais qui montre que Johnny était impliqué dans son Dakar !

Pour mémoire, le Arras-Madrid-Dakar 2002 a été remporté par Hiroshi Masuoka chez les autos, Vladimir Chagin chez les camions et Fabrizio Meoni chez les motards. Trois grands noms du Dakar !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *