Le Mag Sport Auto

Qualifications en Formule 1, le retour aux fondamentaux

La FIA recule sur le système de qualifications

Après le fiasco complet du nouveau format de qualifications ce samedi 19 mars, les écuries ont décidé à l’unanimité de revenir à l’ancien modèle. Une décision pour le bien de tous, spectateurs et pilotes confondus. Mais aussi pour le bien de la Formule 1, déjà en proie  aux nombreuses critiques à propos de son potentiel manque d’attractivité.

C.Horner : « nous devrions présenter nos excuses aux fans »

Le nouveau système de qualifications, lancé samedi, n’aura pas fait long feu. Les directeurs d’écuries se sont réunis et ont décidé de revenir à l’ancien format dans deux semaines à Bahreïn. Le 3 avril retour donc des tours en piste et fin de ce tragique spectacle de samedi, où améliorer ses temps est quasiment impossible. Les pilotes peuvent donc se réjouir de cette nouvelle, car la majorité d’entre eux était loin d’être heureuse après les qualifications, à l’image de Lewis Hamilton. Pourtant modéré dans un premier temps et auteur de la pôle, le pilote britannique s’est dit déçu et nostalgique des tours en piste à répétition. Christian Horner, directeur de Red Bull, a même déclaré au micro de Sky Sports qu’ils devraient « s’excuser auprès des fans, car le spectacle n’était pas au rendez-vous » :

«Nous devrions présenter nos excuses aux fans. Nous avons essayé un nouveau système, ça n’a pas marché. Les qualifications devraient aller crescendo, nous devons en tirer les leçons. L’important c’est de ne pas être aveugle et de changer ça. Il faudrait que ce soit fait pour Bahreïn.»

Rosberg s’impose, Grosjean en impose

Formule 1 : comment être attractif ?

Il est vrai que les décisionnaires en Formule 1 ont du mal a justement trouver la bonne formule pour redonner de l’attractivité à la discipline. Les nombreuses règles changées et autres tentatives n’y parvenant pas, il serait peut-être temps de se tourner vers autre chose, comme renouer le dialogue avec les fans. Les hautes instances déclarent souvent que le spectacle est l’une des priorités, mais comment l’assurer sans ce lien entre le spectateur, le pilote et la course. Par exemple en utilisant les réseaux sociaux, comme le fait intelligemment la NBA, à travers ses milliers de vidéos Vine ou SnapChat.

La vitesse des Formule 1 pourrait être aussi une raison à ce récent manque d’intérêt de la part du public. Fernando Alonso en faisait état lors de ses précédentes déclarations, en évoquant que les monoplaces étaient moins rapides qu’avant et que les courses étaient moins excitantes. Il faut tout de même reconnaître que le pilote espagnol a eu sa dose de frissons avec ce spectaculaire accident ce dimanche, suite à un accrochage avec Esteban Gutierrez.

Enfin, regardons ce début de saison 2016 avant de juger trop rapidement. Le Grand Prix d’Australie a été très intéressant avec un départ surprenant, de nombreux dépassements, et quelques surprises comme Romain Grosjean. Le pilote français, victime du système de qualifications, partait 19ème sur la grille de départ et termine 6ème, en profitant du drapeau rouge. Une stratégie payante qui sonne comme une victoire pour Gene Haas et ses hommes.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR