Le Mag Sport Auto

Rallycross, Interview de Guerlain Chicherit

Rallycross Guerlain Chicherit Mini RX

Guerlain Chicherit fait partie de cette nouvelle catégorie de pilotes pluridisciplinaires, talentueux et toujours spectaculaires à voir. Tout d’abord quadruple champion du monde de ski freeride, le français s’est vite mis à piloter en rallye. D’abord en rallye « classique », en 2003, puis en rallye-raid avec BMW et X-Raid. Il a été sacré Champion du Monde des Rallyes Tout-Terrain en 2009 sur le BMW X3 Racing X-Raid (quadruple champion du monde de la discipline et prédécesseur du fameux Mini All4 Racing) et a obtenu une 5e place au Dakar 2010 (son meilleur résultat à l’heure actuelle). Toujours en recherche de nouvelles sensations fortes (comme réaliser un back-flip avec un Mini All4 Racing) Guerlain Chicherit s’est essayé au rallycross ce week-end. Il était au départ du LohéacRX, manche du Championnat du Monde de Rallycross, au volant d’une Mini RX développée par le JRM Racing. Suite à cette première en RX avec le gratin mondial, Guerlain Chicherit a accepté de répondre à nos questions.

Une première en Rallycross pour Guerlain Chicherit :

Le Mag Sport Auto : Comment s’est passée votre première expérience en Rallycross ?
Guerlain Chicherit : Franchement, c’était génial !!! 🙂 J’ai progressé tout le week-end pour finir avec des très bons chronos le dimanche (juste avant ma disqualification… :))

LMSA : Ce week-end s’est malheureusement terminé sur une disqualification, vous privant ainsi de toute chance d’aller en semi-finale, que pensez-vous de cette décision ?
GC : Oui, j’ai un peu de regret effectivement. Je ne suis pas certain que ça méritait une disqualification,  mais c’est comme ça, une décision a été prise et il n’y avait plus rien à faire de toute façon. J’ai regardé pas mal de fois les vidéos afin d’essayer de comprendre la décision et effectivement je pousse un peu au départ, mais il y a eu bien pire pendant le week-end… surtout en demi finale.

LMSA : Quels seront vos objectifs pour la manche italienne du WorldRX ?
GC : Clairement c’est rentrer en demi finale au minimum !!! Maintenant que j’ai un peu compris et surtout pris mes marques, il n’y a plus de questions à se poser !!!

LMSA : Pouvez-vous nous parler de votre Mini WRX ? Quelles sont ses spécificités ? Votre déco était atypique ce week-end, pourquoi ce choix ?
GC : Cette MINI a un très bon châssis à mon avis mais il lui manque des chevaux pour vraiment être au niveau des autres supercars. On le voit à chaque départ, je suis à chaque fois en retard au premier virage. Le moteur est seulement un 1,6l (comme les WRC depuis 2011 dont la Mini JCW WRC, ndlr) alors que les autres supercars sont en 2l. Mais cela pourrait s’arranger pour l’année prochaine… 😉
Oui ma déco était différente et c’était bien le but recherché. Je ne veux pas faire comme les autres, je veux être diffèrent, avoir mon image bien à part et la déco de mes voitures en fait partie. La prochaine sera encore plus sympa, je pense.

LMSA : Vous avez évoqué la possibilité d’orienter votre carrière vers le Rallycross, est-il donc juste de pouvoir espérer vous voir l’an prochain en WorldRX ?
GC : Oui franchement j’en rêve… Je vais me concentrer dessus, mais il y a encore du chemin à accomplir avant d’y être…

LMSA : Cette année vous avez pris le départ du Dakar au volant d’un Buggy Proto du team X Raid. Allez-vous prendre le départ du Dakar 2016 ? Si oui, toujours sur ce buggy ?
GC : Oui j’y serai toujours avec le même Buggy, mais très largement revisité et amélioré. Je pense vraiment que le buggy est l’avenir du Rallye Raid !

LMSA : Est-il envisageable de vous revoir en rallye « classique », en WRC, ERC ou même en Championnat de France ?
GC : Oui c’est pareil que pour le rallycross : j’en rêve. Mais c’est compliqué de trouver les budgets pour être dans une bonne auto.
Mais si le RX se passe bien l’année prochaine, il n’est pas impossible que je vienne faire des piges en rallye dans le cadre du championnat de France :-)) Et dans ce cas ce sera avec ma fidèle copilote Karine Tabonne !

Un grand merci à Guerlain Chicherit pour ses réponses ainsi qu’à Roots pour cette opportunité. En lui souhaitant de la réussite lors du rallycross de Franciacorta en italie.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *