Le Mag Sport Auto

Rallye, Loeb sur la C3 WRC, entre essais et buzz

Sébastien Loeb C3 WRC

Cette semaine, l’actualité du Rallye aura été marquée par le « retour » de Sébastien Loeb (et Daniel Elena, ne l’oublions pas) chez Citroën Racing. Le temps d’une journée d’essais … et d’une jolie campagne promotionnelle.

WRC, Citroën communique Rallye avec les essais de Sébastien Loeb.

Pas de doute, ces essais d’une journée de Sébastien Loeb en Alsace ont eu plus d’impact médiatique que la victoire de Kris Meeke au Mexique en WRC. Une occasion en or pour Citroën de faire parler d’eux et de la C3 WRC. Et oui, car cette saison 2017 est délicate pour Citroën. Avec un line-up osé (voire risqué), et une auto qui semble moins performante que les autres, Citroën Racing est dernier au classement constructeurs du Championnat du Monde des Rallyes.

Les médias se sont déchaînés sur ce come-back du duo mythique Loeb/Elena… pour 300kms d’essais. Pas mal de journalistes, photographes et vidéastes invités pour ses « essais privés ». Un reportage sera même fait dans Stade 2, dimanche, sur ces essais avec Loeb. On constate que la machine communication de Citroën est toujours rodée et bien huilée. Preuve, également, que Sébastien Loeb jouit toujours d’une grande popularité chez les fans de rallyes et, dans le monde plus généralement.

Et il semblerait que l’Acte II soit en préparation… sur terre !

Sébastien Loeb, un essai asphalte pour aider Citroën Racing.

En tout cas, au niveau communication, on répète bien que c’était juste pour un essai… en attendant le prochain sur terre ! D’ailleurs, voici les déclarations de Sébastien Loeb à l’issue de ce test sur asphalte :

« Le feeling était vraiment très bon. C’était impressionnant de constater la différence de vitesse de passage en courbe par rapport aux anciennes WRC. À la fin, lorsque l’asphalte avait totalement séché, c’était très rapide. Je n’ai pas de point de comparaison, mais tout est mieux comparé aux anciennes voitures. Par contre, il était difficile d’avoir de bonnes sensations sur le mouillé. Il pleuvait beaucoup et les pneus étaient trop durs pour ces conditions. La voiture est plus nerveuse qu’une ancienne WRC, cela rend les choses plus compliquées. Mais à la fin de la journée, c’était vraiment bien !

Au premier abord, j’avais l’impression qu’il s’agissait d’une voiture de circuit lâchée sur une spéciale de rallye. Lorsque c’est complètement sec, c’est rapide et efficace. Mais dans des conditions délicates, ce serait bien d’améliorer la facilité de pilotage. L’objectif était juste de venir essayer la voiture. C’était une formidable opportunité pour découvrir les nouvelles WRC. Pour Citroën, cela permettait d’avoir mon retour sur la voiture, compte tenu de mon expérience en rallye. Cependant, pour le moment, nous n’avons aucun plan pour le futur ! »

Yves Matton, le Team Directeur de Citroën Racing, explique que des essais sur Terre seraient les bienvenus :

« Pour le moment, il n’y a rien de décidé mais je pense qu’il serait intéressant de faire une séance sur terre. Nous verrons si c’est possible. Il est assez occupé avec le rallycross et le rallye-raid. »

Affaire à suivre. Et vous, aimeriez-vous un retour de Sébastien Loeb en WRC avec Citroën Racing ?

Tenez-vous au courant de la suite de ce « retour » en téléchargeant nos applis afin d’être informés au plus vite, ou que vous vous trouviez : applis Android et iOS (Apple)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *