Le Mag Sport Auto

Rallye du Var, Salanon gagne, Loeb abandon par KO.

Rallye du Var 2017 Salanon Loeb

Si Sébastien Loeb était revenu à 4s9 de David Salanon à deux spéciales de l’arrivée, le nonuple champion du monde des rallyes a dû renoncer dans l’ES13 (sur 14). Le moteur de sa Peugeot 306 Maxi a rendu l’âme. De ce fait, Salanon remporte son deuxième rallye du Var. La « logique » est donc respectée.

Rallye du Var, Loeb malchanceux, Salanon n’a rien lâché !

Si Sébastien Loeb a donné une leçon de pilotage à tous les engagés ce week-end, la belle aventure n’aura pas connue de fin heureuse. La faute à une casse mécanique dans l’avant dernière spéciale. Et pourtant, il aurait pu le faire ! 4s9 à reprendre en 40kms c’était tout à fait faisable. Mais, au final, c’est bien David Salanon qui s’impose avec sa Ford Fiesta RS WRC. Le stéphanois aura réalisé un très bon rallye. D’ailleurs, c’est le meilleur « performer » avec 6 temps scratchs sur 14 possibles. Le vainqueur déclare :

« C’est ma deuxième victoire ici ! C’est un moment exceptionnel. Merci à toute l’équipe et à nos partenaires. La voiture revenait tout juste de révision, je pense que les ‘R5’ sont désormais très proches en termes de performance. Bravo à Sébastien Loeb, notre professeur ce week-end. Pour faire ce qu’il a fait avec cette voiture, il faut être un martien ! »

A l’arrivée, il s’impose devant Sylvain Michel. Le champion de France des rallyes asphalte 2016 aura réalisé une superbe prestation et il termine deuxième suite à l’abandon de Loeb. Sylvain Michel déclare à l’arrivée : « Je suis déçu pour Sébastien Loeb et Daniel Elena, ça aurait été bien qu’ils soient sur le podium avec nous. Je veux également féliciter David Salanon et Jérôme Degout pour leur victoire. Merci à mon équipe, désormais nous allons travailler sur 2018. J’espère que ce résultat va nous aider. »

Troisième Yohan Rossel s’offre un podium inespéré sur ce Rallye du Var 2017. Il a récupéré cette troisième place suite aux abandons de Loeb et, en début de journée, de Hugo Margaillan. Pour une première en R5, Hugo Margaillan a été très impressionnant. Malheureusement, il est sorti dans la première spéciale du jour. Pas de belle récompense pour un week-end très prometteur. Il sera à surveiller en 2018. Quentin Giordano et Charles Martin complètent le top 5. A noter la belle 7e place de Lukasz Habaj, pilote polonais venu s’entraîner en vue de la saison 2018 de l’ERC.

Romain Dumas échoue de peu aux portes du top 10. Le pilote Porsche se classe 11e à 8s3 de Nicolas Vouilloz. François Delecour, avec l’atypique Aston Martin, termine à une belle 16e place. Juste devant le gentleman driver ukrainien Oleksiy Tamrazov.

Rendez-vous en mars prochain, au Rallye du Touquet, pour le coup d’envoi de la saison 2018 du Championnat de France des rallyes asphalte. Qui succèdera à Yoann Bonato ? Les paris sont lancés !

Suivez l’actualité du rallye en téléchargeant nos applications gratuites : applis Android (Google Play) et iOS (Apple)

One Comment

  1. bogenmann

    26 novembre 2017 at 18 h 36 min

    bravo Sébastien et daniel.vous etes toujours au top.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *