Le Mag Sport Auto

WRC 2017, dossier d’interviews sur l’avenir du rallye

wrc 2017
Précédent1 of 9Suivant
Use your ← → (arrow) keys to browse

La saison 2017 du WRC s’annonce sous le signe de la nouveauté, de la compétition et de l’inconnu. Nouvelles règles, nouvelles voitures, nouveau championnat, retrait de Volkswagen, le WRC repart (presque) d’une page blanche ! Le Mag Sport Auto vous propose un dossier pour vous préparer à 2017.

Plutôt que de vos offrir un long dossier technique et uniquement notre avis, nous avons voulu donner la parole à ceux qui font le monde du rallye ! Pilote, copilote, team manager, fan, journaliste… bref ceux sans qui le rallye n’existerait pas.

Dans un premier temps, découvrez les grandes lignes du futur WRC 2017. Puis, retrouvez des interviews exclusives. Hayden Paddon, Jourdan Serderidis, et d’autres se confient dans nos colonnes sur le sujet. En fin de dossier découvrez une interview originale signée par l’un de nos confrères. Pour conclure, nous vous donnerons notre avis personnel sur le WRC et la saison 2017 qui s’annonce !

A noter que les interview ont été réalisées avant la publication du calendrier 2017 et surtout avant l’annonce du départ de Volkswagen du WRC !

WRC 2017, ce qui change.

Les voitures :

Les Citroën DS3 WRC, Ford Fiesta RS WRC, Mini John Cooper Works WRC, Hyundai i20’WRC et Volkswagen Polo R WRC seront mises au placard. Place à de nouvelles autos (C3 chez Citroën) ou de nouvelles versions (Fiesta et i20 chez Ford et Hyundai). A noter le retour de Toyota qui arrive avec sa Yaris WRC. On reste cependant sur la base des citadines polyvalentes (Segment B) et non sur le Segment C des compactes (comme de 2006 à 2010 avec les Focus et C4 WRC).

Visuellement parlant le look sera beaucoup plus radical et agressif. Des ailerons et des appendices bien visibles seront de la partie.

Côté technique, on notera une augmentation de la puissance à 380 chevaux (diamètre de la bride de turbo augmenté à 36mm). A noter qu’une Supercar de Rallycross plafonne à 600 chevaux ! Côté design, les préparateurs auront plus de liberté pour l’aérodynamisme. La largeur maximale étant portée à 1875mm.

Comme expliqué, les appendices seront surdimensionnés : large pare-chocs, boucliers avant et arrière imposants, large aileron arrière, passages de roues proches de ceux vus en WTCC… Le poids est aussi réduit de 25kgs. Enfin, le contrôle du différentiel central électronique est désormais autorisé.

Le règlement :

Le règlement évolue aussi en 2017. Désormais chaque constructeur peut engager trois voitures sur chaque rallye. Seuls les deux pilotes les mieux classés à la fin du rallye marqueront des points au classement du championnat constructeurs. Les WRC 2017 engagées devront être obligatoirement soutenues par un constructeur.

Une coupe « WRC » est organisée. Elle sera réservée aux pilotes roulants sur l’ancienne génération de WRC. Baptisée WRC Trophy cette compétition des « pilotes privés » sera organisée sur l’ensemble du calendrier. Néanmoins, pour disputer cette compétition il ne sera nécessaire de participer qu’à 7 rallyes au cours de la saison. Les six meilleurs résultats seront comptabilisés pour décerner le vainqueur. Si un pilote engagé en WRC Trophy ne dispute que 5 rallyes, il ne pourra remporter cette coupe même s’il gagne les 5 rallyes qu’il a disputé !
Les pilotes du WRC Trophy seront P2 et partiront après les pilotes P1 (pilotes engagés par un constructeur) et avant les pilotes P3 (WRC-2, JWRC et DDMC).

La règle d’ordres des départs a cristallisée l’ensemble des débats cette année. Ogier et d’autres critiquants fermement cette règle qui faisait ouvrir la route par le leader pendant les deux premières journées de course (jusqu’à 80% de la distance parcourue!). On retrouvera la règle d’ordres des départs qui existait avant. Le leader du championnat ouvre le premier jour et après on part dans l’ordre inverse du classement du rallye pour les P1. Désormais, les pilotes qui passeront par la règle du Rally2 partiront après les autres et non plus avant.

Pneumatiques :

Les règles liées aux pneumatiques seront identiques à celles utilisées cette saison. On notera juste le départ de Pirelli comme manufacturier pneumatique officiel. Les pilotes P1 et P2 n’auront donc le choix qu’entre deux marques : Michelin et DMACK !

Le calendrier :

Si la FIA voulait diversifier le calendrier, la saison 2017 ne marquera pas de nouveautés côté calendrier. Au final, c’est la chose qui changera le moins la saison prochaine en WRC ! Suite à son annulation cette année, le Rallye de Chine ne fera pas parti du calendrier 2017. Aucun nouveau pays ne fera son arrivée non plus. Par contre, on nous promet des changements pour 2018… L’Australie servira à nouveau de season finale malgré les critiques. En espérant qu’en 2017 ce rallye distribuera d’autres titres que celui de champion WRC-2.

– Rallye du Monte-Carlo (18-22 Janvier)
– Rallye de Suède (9-12 Février)
– Rallye du Mexique (9-12 Mars)
– Tour de Corse (6-9 Avril)
– Rallye d’Argentine (27-30 Avril)
– Rallye du Portugal (18-21 Mai)
– Rallye de Sardaigne (8-11 Juin)
– Rallye de Pologne (30 Juin – 3 Juillet)
– Rallye de Finlande (27-30 Juillet)
– Rallye d’Allemagne (17-20 Août)
– Rallye d’Espagne (5-8 Octobre)
– Rallye de Grande-Bretagne (26-29 Octobre)
– Rallye d’Australie (16-19 Novembre)

Après ce rappel des faits concernant la saison 2017 du WRC, place aux interviews ! Pilote, copilote, team manager, journaliste, développeur de jeux vidéo WRC, fan et un bonus. Voici donc ce qui vous attend avant de découvrir la vision personnelle de la rédaction.

Sommaire :

Interview d’un pilote de WRC
Interview d’un copilote de WRC
Interview d’un Team Manager et pilote
Interview d’un journaliste qui suit le WRC depuis près de 30 ans
Interview d’un développeur qui a travaillé sur les jeux WRC
Interview d’un fan du Groupe B
Interview décalée d’un grand site français dédié au rallye
L’avis de Simon, votre serviteur

Précédent1 of 9Suivant
Use your ← → (arrow) keys to browse

One Comment

  1. Julien

    4 décembre 2016 at 9 h 00 min

    La saison s’annonce passionnante !

    Article super bien rédigé et vraiment très clair !!!
    Félicitation au journaliste !!!!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *