Le Mag Sport Auto

WTCC : La Hongrie sourit à Monteiro, qui fait le trou au championnat

WTTC, Hongrie, Budapest – Tiago Monteiro aura-t-il vraiment à lutter pour décrocher son premier titre de champion des pilotes, en WTCC, cette année ? Toujours est-il que le Portugais, en décrochant la victoire en course 1 et la 5ème place en course 2, a réalisé une très belle opération sur le plan comptable. Le pilote de la Honda Civic compte désormais 38 points d’avance au classement général. Comme quoi, la pugnacité finit toujours par payer.

WTCC, course 1 : carton plein pour Monteiro

Tiago Monteiro pouvait difficilement rêver mieux, avant la troisième manche du championnat du monde de voiture de Tourisme. Sur le célèbre tourniquet, le Hungaroring, personne ne semblait pouvoir l’atteindre. Parti en pole position au volant de sa Civic officielle, Tiago a mené la course 1 de bout en bout avant de s’imposer. En C2, en partant 9ème (grille inversée), le Portugais est parvenu à remonter jusqu’à la 5ème place. Néanmoins, son dauphin au championnat, Nicky Catsburg (2ème de la C1), n’aura perdu que trois unités en Hongrie. Honda et Volvo ont traîné tout le week-end un handicap de taille lié au lest appliqué à leurs voitures. Dans ces conditions, les deux hommes s’en sortent, donc, particulièrement bien.

Triplé Citroën en course principale !

Autre fait marquant du week-end, la victoire de Medhi Bennani en course principale. Aux commandes de la Citroën C-Elysée du Sébastien Loeb Racing, le Marocain signe un nouveau succès, après s’être élancé du second rang derrière Rob Huff, parti en pole. Tom Chilton assure le doublé pour l’équipe alsacienne alors que Rob Huff s’offre une belle troisième place, au volant d’une Citroën également. Chilton qui réussit par ailleurs une belle moisson, l’Anglais étant également monté sur le podium en course 1 (3ème).

« C’était un week-end de rêve, s’enthousiasme Mehdi Bennani, cette victoire me rappelle mon succès au Qatar l’année dernière. J’ai dû me battre pour aller chercher la première ligne de la course principale. C’est un circuit intransigeant et nous avons su trouver les bons réglages. Je n’ai rien lâché pour prendre le meilleur sur Rob Huff qui ne m’a pas rendu la vie facile. Ensuite, nous avons échangé avec mon ingénieur pour optimiser la répartition des freins sur l’arrière afin de résister au retour de mes poursuivants. Cette victoire est la meilleure façon d’oublier un début de saison légèrement compliqué. Notre double podium avec Tom permet au Sébastien Loeb Racing de marquer de gros points au classement par équipe. » Medhi Bennani

Côté tricolores, c’est Yann EHRLACHER qui s’en sort le mieux en terminant 8ème de chacune des courses. De son côté, Aurélien Panis revient de Budapest avec un nouveau point au compteur. Voici le classement complet de la course principale.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *