Le Mag Sport Auto

WTCC : Mehdi Bennani vainqueur d’une course presque sage à Macau

La course d’ouverture WTCC à Macau aurait pu être placée sous le signe de la sagesse. Pourtant, une erreur de Norbert Michelisz dans le dernier tour suivi d’un embouteillage traditionnel sur ce circuit vient dire le contraire. Stoppée par le drapeau rouge, la course 1 voit Mehdi Bennani s’imposer, devant Tom Coronel et Ryo Michigami.

Course d’Ouverture : Bennani résiste, Michelisz faute

Petite particularité ce week-end à Macau, les courses 1 et 2 ne se suivront pas. Les pilotes ont donc la journée du samedi consacrée à la course d’ouverture. La course principale elle, aura lieu dimanche. C’est donc le moment opportun pour attaquer au maximum, quitte à partir à la faute ! Et justement, un pilote Hongrois a suivi cette stratégie…

Au départ, Tom Coronel et Mehdi Bennani prennent une excellente impulsion et les positions restent inchangées. Il faut se pencher en milieu de peloton pour voir un peu d’action. Dans les premiers tours, Thed Bjork vient à bout de Kevin Gleason pour la quatrième place. Cela pousse Norbert Michelisz, son rival au championnat, à faire de même. Le Hongrois s’exécute et dépasse la LADA un peu plus tard.

Bien qualifié, le pilote Américain va par la suite craquer complètement en se laissant passer par Esteban Guerrieri, Rob Huff puis Tom Chilton. Huff justement était sur les talons des deux Honda dans les derniers instants de cette course d’ouverture. Et à Macau, la moindre erreur est fatale. Dans le dernier tour, Norbert Michelisz vire large et tape le mur ! La Honda est perpendiculaire à la piste et le reste n’est que réaction en chaîne. Guerrieri, Huff et Chilton viennent froisser leur tôle.

Toutefois la direction de course intervient en brandissant le drapeau rouge : course interrompue. Cette dernière ne repartira même pas et c’est le classement au tour 5 qui sera pris en compte. Mehdi Bennani remporte donc sa troisième course de l’année devant le vétéran Coronel. Ryo Michigami devient le premier Japonais à monter sur le podium en WTCC. Norbert Michelisz est heureux dans son malheur puisque le Hongrois conserve sa cinquième place et ne perd pas trop de terrain sur le leader Thed Bjork au championnat.

Aurélien Attard

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *