Le Mag Sport Auto

24 Heures du Mans : Toyota sous pression mécanique, la #37 disqualifiée

Endurance : La Toyota #7 aux 24 Heures du Mans 2019

La Toyota #8 est seule en tête des 24 Heures du Mans, suite à un problème de turbo sur la #7. Rebellion pourrait profiter d’une nouvelle casse des voitures japonaises. En LMP2, la #37 du Jackie Chan DC Racing a été disqualifiée, alors qu’elle se battait pour la victoire.

Après quasiment 17 heures de course, seule la Toyota #8 caracole maintenant en tête en LMP1. La voiture soeur #7, partie en pole position, a rencontré un problème de turbo. Après un arrêt d’une demi-heure, elle point désormais au quatrième rang de la catégorie, à 6 tours de la tête.

Les deux Rebellion s’intercalent entre les prototypes japonais, la #1 deuxième, la #3 troisième. L’équipe helvète bondira au moindre accroc rencontré par la #8. Avec quatre tours d’avance sur la #7, la #1 peut d’ailleurs légitimement prétendre à a deuxième place.

On note enfin l’abandon de la ByKolles. Le prototype austro-roumain a rencontré un problème d’alternateur avant la nuit. Reparti, c’est l’aileron arrière qui a cette fois posé problème… puisqu’il s’est détaché. De quoi provoquer un crash et l’abandon de l’auto privée.

Jackie Chan DC Racing disqualifié des 24 Heures du Mans !

Côté LMP2, la course est un peu plus tranquille que dans les premières heures. La #22 du United Autosports a retrouvé la tête, près d’une minute devant la #38 du JOTA. La #31 du Panis Racing suit à environ un tour. Rien n’est encore fait et les stratégies vont avoir leur importance.

On note la surprenante disqualification de la #37 (Jackie Chan DC Racing). En tête lors de notre dernier point, à 21 heures, le prototype a rencontré un problème mécanique. Le pilote a dû appeler ses mécanos, récupérer puis monter une pièce amenée par l’un d’entre eux. Cela est contraire au règlement et a résulté en une disqualification de l’auto.

Aston Martin vs Ferrari, le duel continue

Encore une fois, le GTE Pro répond présent pour le spectacle. La Ferrari AF Corse #51 et l’Aston Martin Racing #97 sont séparées par moins d’une seconde au moment où nous écrivons ces lignes. La bagarre fait donc rage, de ce côté. Derrière, la Vantage #95 pointe à environ un tour, la 488 #71 figure à trois boucles.

En GTE Am, l’Anglaise du TF Sport a réussi à se détacher de ses adversaires. Elle compte environ un tour d’avance sur les Porsche du Dempsey-Proton Racing (#77, deuxième) et du Team Project 1 (#56, troisième). Longtemps en bataille pour la victoire, l’Aston #98 a rencontré des problèmes de suspension. Elle accuse désormais un retard de six tours sur le leader de catégorie, dans cette épreuve.

(crédit photo : Julien Delfosse / DPPI)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR