Le Mag Sport Auto

24H du Mans : comme Leclerc, Gasly veut y participer !

pierre gasly

Au final, les organisateurs des 24H du Mans peuvent se frotter les mains. Car si l’annulation de l’épreuve mancelle (en raison du coronavirus) pouvait sembler catastrophique, son remplacement par une course virtuelle à suscité des vocations. En effet, désormais, nombre de têtes d’affiche de la Formule 1 souhaitent s’y investir.

24H du Mans : l’effet COVID, complètement inattendu

Alors que Charles Leclerc avait déjà déclaré son envie de courir au Mans, après avoir couru en virtuel il y a quelques semaines, c’est maintenant Pierre Gasly qui s’annonce. Et même si le tricolore souhaite privilégier la Formule 1 pour le moment, il envisage sérieusement de courir aux 24H du Mans réelles, pour peu qu’il dispose d’une bonne proposition. Via un engagement officielle d’une écurie Red Bull, comme le fantasme Jean Todt ?

« La course en ligne a été tellement amusante, même si je ne n’y ai participé que dans mon simulateur, à la maison. Je peux imaginer que cela doit être incroyable en réalité. Bien sûr, j’aimerais participer un jour. Mais pour le moment, je me concentre à 100% sur la Formule 1 »

Un intérêt réel, donc sachant que d’ici peu, Ferrari et Mercedes pourraient décider de s’engager dans le championnat du monde d’Endurance. Une conséquence de la nouvelle réduction des plafonds budgétaires (elle aussi, entraînée indirectement par le COVID), qui contraindra les équipes à se séparer d’une partie de leur personnel présent en F1. Aussi, le Mans comme l’Indycar font partie des options explorées pour replacer ces employés. Alors, oui, assurément, la crise du Covid-19 pourrait permettre à l’épreuve mancelle de devenir encore plus prestigieuse, ces prochaines années, avec des pilotes et constructeurs de renom. Ce qui lui fait partiellement défaut, depuis peu.

source

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR