Le Mag Sport Auto

24H du Mans Moto : Kawasaki s’impose, De Puniet 2e avec Honda

Nouvelle victoire de Kawasaki aux 24H du Mans 2019 Moto. L’équipage de la numéro 11 aura fait preuve d’une belle régularité durant la course mancelle. Pourtant, derrière, la Honda no 111 avait infligé une pression d’enfer au trio Jeremy Guarnoni, David Checa, Erwan Nigon, sous l’impulsion d’un Randy de Puniet survolté, qui ne sera pas apssé loin…

Ce n’est pas fini pour Randy…

Il s’en est fallu de peu pour que Randy de Puniet n’accroche la coupe du vainqueur des 24H du Mans à son palmarès. Mais à l’arrivée, le tricolore a finalement échoué, en se consolant avait la seconde place et le meilleur tour en course. La Honda termine à environ 1 minute de la Kawasaki gagnante. Le podium est complété par la Suzuki no2. Dans la catégorie Superstock, c’est na Suzuki no50 qui enlève la victoire. De leur côté, Honda et de Puniet ont, d’ores et déjà, annoncé leur envie de revenir, pour gagner, cette-fois…

Voici les réactions des gagnants du jour ainsi que le classement.

Jérémy Guarnoni, pilote au guidon de la Kawasaki ZX-10RR #11 explique ainsi, comment il a vécu la fin de l’épreuve : « J’ai complètement oublié que nous étions sur une course de 24 heures. Lorsque j’ai vu que la voiture de sécurité entrait en piste, je me suis dit que c’était gagné et qu’il fallait que je double la Honda dès la relance. C’est ce que j’ai fait car c’était impossible pour moi de terminer deuxième. C’est sûrement le plus beau jour de ma vie. »

Erwan Nigon remporte les 24 Heures Motos pour la seconde fois de sa carrière, tandis que son frère Johan s’impose en Superstock. Après avoir piloté pour Yamaha, BMW et Honda, Erwan a rejoint le Team SRC Kawasaki France cet hiver, une équipe avec laquelle il avait participé à la classique mancelle en 2008. « La course a vraiment été incroyable. Le rythme a été très élevé et nous avons fait une course solide. J’ai beaucoup de respect pour toute notre équipe. La moto a tenu le choc. Avec Jérémy et David, nous nous entendons très bien. Nous avons créé une unité durant les essais hivernaux et ça nous a permis d’évoluer dans le bon sens. Le niveau de compétition a rarement été aussi élevé pour une course de 24 heures. Nous avons dû piloter à 100 % tout le temps », explique-t-il.

Pour David Checa, il s’agit de sa troisième victoire aux 24 Heures Motos après celles glanées en 2005 et 2017 avec Yamaha. « Je dois remercier Gilles Stafler, notre team manager, car il a cru en moi. Au Bol d’Or, nous avons failli gagner. J’espère que lors des 8 Heures du Slovakia Ring qui auront lieu le 11 mai prochain, la bagarre avec Honda et les autres équipes reprendra », a déclaré le pilote espagnol.

Enfin, Gilles Stafler, team manager du Team SRC Kawasaki France salue la performance de son équipe et se satisfait de voir le palmarès de son équipe s’étoffer. « Cette course a vraiment été particulière Nous avons perdu du temps en début de course à cause des voitures de sécurité. Mais j’ai une équipe de guerriers et ils savent aller au charbon. Nous avions imaginé un scénario à deux heures de la fin de la course. Lorsque Jérémy m’a dit qu’il était épuisé, je me suis un peu résigné puis j’ai demandé à notre kinésithérapeute de le remettre d’équerre. Cela nous a permis de l’envoyer au charbon pour les 40 dernières minutes de la course. Il a fait un relais fabuleux. Je ne voulais pas perdre cette course. C’est malgré tout la sixième victoire de mon équipe ici au Mans », souligne-t-il.

Tous les classements officiels

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR