Le Mag Sport Auto

Après la F1 virtuelle, Williams remporte (aussi) les 24H du Mans avec Rebellion

24H du Mans

Décidément, le nom Williams n’attire pas la même réussite dans le virtuel que dans le réel. Car, l’équipe britannique a remporté, le même week-end, les 24H du Mans virtuelles puis le championnat du monde de Formule 1 ! Mais n’oublions pas que c’est en association avec Rebellion Racing que la formation anglaise a décroché le succès dans la Sarthe.

24H du Mans virtuelles : les têtes d’affiche sans résussite

Alors qu’Alonso abandonnait rapidement suite à une panne d’essence (avant d’être réintégré après un drapeau rouge, la « magie » du virtuel), aucun pilote de Formule 1 -en activité ou retraité- n’a finalement réellement brillé, lors de cette première édition des 24H du Mans virtuelles. Louis Delétraz, Raffaele Marciello, associés aux simracers Nikodem Wisniewski et Kuba Brzezinski se sont donc imposés dimanche 14 juin dernier. La ByKolles-Burst Esport no4 prend la seconde place devant l’équipage Augustin Canapino, Jack Aitken, Alex Arana et Michael Romanidis.

« Toute l’équipe ORECA est très heureuse de voir le Team Rebellion, son partenaire en Championnat du Monde d’Endurance, remporter les 24 Heures du Mans virtuelles ! Cette magnifique victoire nous influe une pression positive pour la course réelle qui se déroulera au mois de septembre. Je tiens à féliciter tout particulièrement l’un de nos pilotes pour sa belle prestation : Louis Delétraz.  Bravo à tous les concurrents qui ont participé à cette première mondiale ainsi qu’à tous ceux qui sont allés au bout de ces 24 heures de course, certainement toutes aussi éprouvantes qu’en conditions réelles. Enfin, je tiens à féliciter très fortement l’Automobile Club de l’Ouest, l’équipe du WEC, la Fédération Internationale de l’Automobile ainsi que Motorsport Games qui ont su mettre en place un dispositif exceptionnel nous permettant de patienter jusqu’en septembre pour vivre notre passion tous ensemble ! Un grand bravo à tous pour la réalisation parfaite de cet événement hors norme. », Hugues de Chaunac, Président du Groupe ORECA

Mais les Verstappen, Norris, Leclerc, Giovinazzi, Barrichello et autre Vandoorne n’auront pas connu le même succès avec des abandons et/ou des arrivées loin du podium et même, du top dix. En GTE, c’est le quatuor composé de Nick Tandy, Ayhancan Güven, Joshua Rogers et Tommy Ostgaard, au volant de la Porsche, qui ont triomphé.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR