Le Mag Sport Auto

Assetto Corsa : Kammerer remporte l’épreuve de charité

Assetto Corsa : la Mercedes AMG GT3 en action dans le jeu

Arthur Kammerer remporte la course de charité d’Assetto Corsa. Tout s’est joué dans les derniers mètres, après une heure pleine d’affrontements.

Ce dimanche 29 mars, SRO E-Sports et Kunos Simulazioni organisaient un grand évènement esport de charité sur le jeu vidéo Assetto Corsa Competizione. 90 gamers s’affrontaient, afin de récolter des fonds pour lutter contre l’épidémie de coronavirus qui frappe actuellement le monde.

Pour ce faire, l’organisation a créé une épreuve comprenant deux demi-finales qualificatives. Les 20 meilleurs de chaque course étant qualifiés pour la finale, d’une heure, sur le circuit de Monza.

Tonizza remporte la première demi-finale

La première demi-finale d’une heure est d’abord l’apanage d’un pilote Italien au volant d’une Ferrari, David Tonizza. Deuxième sur la grille, le simracer de l’équipe au cheval cabré rate son départ. Dépassé par Arthur Kammerer, le champion F1 Esports n’est toutefois pas long à se mettre en marche.

Alors que des bagarres se déclarent un peu partout dans le peloton, « Tonzilla » (de son surnom), rattrape petit à petit les leaders. Il dépasse Arthur Kammerer pour la deuxième place, avant de revenir dans les échappements d’Amir Hosseini, leader sur la Mercedes AMG GT3.

A 20 minutes du terme, les premiers affrontements éclatent. Au bout de la ligne droite principale, les décalages se multiplient à chaque tour. Pour finalement aller un peu trop loin, puisque les deux hommes se touchent dans la première chicane. Hosseini finit en tête-à-queue, alors que Tonizza prend le commandement.

L’Italien n’étant pas pénalisé pour l’accrochage avec son adversaire, il ne lâche plus la tête jusqu’au bout et remporte la course. Avec lui, le top20 poursuit l’aventure en finale, alors que la deuxième demi-finale se profile.

Ferrari brille encore sur Assetto Corsa, avec Bonito

Une seconde course dans laquelle les règles, voitures et le circuit ne changent pas, et que remporte Enzo Bonito. Placé 3e sur la grille, l’Italien, équipier de David Tonizza chez Ferrari, est devancé par Tobias Pfeffer, en pole position, et Giorgio Simonini.

Le départ est calme, Tobias Pfeffer mène le groupe dans les premières minutes. Derrière lui, un groupe de cinq pilotes garde toutefois le contact. Après près de 10 minutes, ces hommes recollent dans les échappements du leader. Une grande bataille se lance, rien n’est fait.

Car la situation change à chaque tour. Les longues lignes droites du circuit de Monza permettent de nombreux dépassements. Il y a donc de quoi créer des situations à risque, dont Nils Naujoks est notamment victime. Suite à un contact, le pilote Red Bull part en tête-à-queue dans la première chicane et perd de nombreuses positions.

Cet événement scindant les groupes, les affrontements se calment quelque peu. Passé en tête, Enzo Bonito garde le commandement jusqu’au drapeau à damiers et s’impose, juste après son équipier David Tonizza. Les 19 pilotes suivant au classement sont qualifiés pour la finale.

Hosseini en pole pour la finale

Et la dernière étape de cet événement débute avec une session de qualification. Longue de 15 minutes, elle permet à Amir Hosseini de prendre la pole. Ce dernier se rattrape bien, après sa mésaventure en demi-finale.

Mais les écarts sont minuscules, Nils Naujoks se place deuxième à 1 dixième. 12 Mercedes font par ailleurs partie du top15, qui se tient en près de 3 dixièmes de seconde. Les vainqueurs des demi-finales, David Tonizza et Enzo Bonito sont seulement 9e et 10e. A voir ce que donnera la course, maintenant.

Kammerer remporte l’évènement Assetto Corsa

Comme lors des demi-finales, le départ est calme. Hosseini garde la tête, devant Naujoks. La donne ne change pas durant les premiers tours, mais les voitures se suivent de près. Les deux leaders se détachent notamment en tête, suivis par une autre Mercedes, derrière laquelle se trouve un nouveau trio.

Mais la situation évolue rapidement. En défendant face à Naujoks, Amir Hosseini s’accroche avec l’Allemand. Cet accident fait abandonner le poleman et place Nils Naujoks sous enquête des commissaires. Près de 40 minutes restent encore à disputer.

Et Naujoks ne reste pas tranquille longtemps. Quelques boucles plus tard, il est pénalisé de 15 secondes pour son contact avec Amir Hosseini. Deuxième, Arthur Kammerer hérite donc du leadership virtuel, alors que Naujoks plonge, toujours virtuellement, hors du top10. C’est une nouvelle course qui démarre.

Car tout se joue désormais à distance pour Naujoks qui accélère le rythme pour creuser l’écart. Derrière lui, Kammerer contrôle mais voit revenir Mike Nobel dans ses rétroviseurs. Tout se joue dans un dernier tour sous extrême tension. Rattrapé, Arthur Kammerer tient bon et remporte la course. Nils Naujoks termine 3e, après une fin de course exemplaire, enchaînant les records du tour. L’Allemand devance David Tonizza, victime d’un tête-à-queue à un virage de l’arrivée, pour quelques secondes. L’Italien rate donc le podium et cette image conclut l’event de charité d’Assetto Corsa. Une épreuve esport des plus disputées et professionnelles.

Rappelons qu’Assetto Corsa Competizione sera disponible sur consoles le 23 juin prochain.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR