Le Mag Sport Auto

Ateliers Alpine A110 et Volkswagen Golf R avec les Eagle F1 !

Le Mag Sport Auto était invité par Goodyear pour couvrir la présentation de quatre nouveaux pneumatiques de la gamme « Eagle F1 » : Asymmetric 5, SuperSport, SuperSport R et SuperSport RS. Et pour tester la qualité des pneumatiques, nous avons pu rouler sur piste détrempée en Alpine ainsi qu’en Volkswagen.

Slalom en Golf

Après nos virées en Porsche et en Ferrari, les derniers ateliers de la journée étaient consacrés à la conduite sur le mouillé. Le circuit d’Ascari étant doté d’un système d’arrosage artificiel, nous avons pu tester les Eagle F1 de Goodyear dans des conditions proches du réel.

Mais avant d’attaquer le « gros morceau » A110 sur piste artificiellement arrosée, Goodyear a organisé un concours de pilotage et de précision. Armés de Golf R équipées de pneumatiques Asymmetric 5 (225/40R18 92Y), nous devions pousser les pneus dans leur retranchement. Pour tester l’adhérence, un parcours de slalom sur asphalte humide. Et pour tester les distances de freinage, un mur (en polystyrène), le but étant de s’en rapprocher le plus possible sans entrer en contact avec celui-ci.

Malheureusement, Le Mag Sport Auto n’a pas ramené la coupe à la maison… Malgré de violents braquages et une forte pression sur la pédale de frein, la voiture vire et s’arrête sans rechigner. Et ce fut même difficile de bloquer les roues ou de subir un fort sous-virage lors de notre slalom. Une bonne nouvelle pour le pneu Asymmetric 5, conçu pour diminuer la distance parcourue lors du freinage avec les technologies suivantes :

  • Impulse Control Compound : Un composé raffiné et riche en silice, ce qui permettrait de raccourcir les distances de freinage sur le sec comme sur le mouillé.
  • ActiveBreaking : La gomme s’écrase au moment du freinage afin d’augmenter le pourcentage de contact avec le sol, une fois de plus pour raccourcir la distance de freinage.

Alpine, ça glisse !

Passons maintenant à l’A110. Tout comme lors de l’atelier Ferrari, la voiture est équipée de pneumatiques Eagle F1 SuperSport [avant : 205/40R18 (86Y), arrière : 235/40R18 (95Y)]. Mais à la différence de nos tours de piste à bord du cheval cabré, ici nous testons les performances du pneu sur le mouillé. L’Alpine étant très légère (un peu plus d’une tonne) avec un moteur central-arrière, le moins que l’on puisse dire, c’est que ça glisse ! Une seule imprécision dans votre prise de virage, un mouvement ou une accélération trop brusque et vous manquez de perdre le contrôle.

C’est fantastique ! Même si l’A110 est de nature très nerveuse, on peut facilement la maîtriser. Un sentiment de contrôle dans les dérapages presque constants se dégage alors et franchement, c’est très grisant. De nos trois essais « circuit », Le Mag Sport Auto donne sa préférence à la sportive française tant les sensations au volant étaient incroyables.

Goodyear a par ailleurs développé son pneu SuperSport autour de la stabilité et de la tenue de route. Outre leurs technologies « Dual Plus » et « HighForce Construction », précédemment vue lors de notre sortie en 488 GTB, le manufacturier américain en présente deux autres, toujours axées sur ces mêmes thèmes.

  • Powerline Cover : Un renforcement des matériaux à l’intérieur de la gomme pour garantir une stabilité à haute vitesse.
  • Power Shoulder : De plus petites rainures, avec un dessin différent, permettant d’augmenter la tenue de route dans les courbes.

Aurélien Attard

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR