Le Mag Sport Auto

Bientôt des Formule 1 électriques ? Brawn ne ferme pas la porte

Ross Brawn s’est récemment exprimé au sujet d’un possible passage de la Formule 1 à l’électrique. Et s’il n’est pas fermé à cette possibilité, le consultant du groupe Liberty Media se veut assez critique envers le spectacle produit par la série pionnière en la matière, la Formule E.

La Formule 1 incompatible avec l’électrique ?

Probablement afin de ne pas paraître trop rétrograde ou d’éviter de susciter les critiques des pros électrique, Ross Brawn n’a pas fermé la porte à un passage, un jour, aux moteurs électriques, en Formule 1. Néanmoins, l’Anglais ne semble pas penser que le principe, en l’état actuel des choses, se prêterait au spectacle généré par l’élite du sport automobile. Car, s’il fait les louanges du « show » Formule E, ce dernier estime que la compétition ainsi que le « casting » ne sont pas au niveau de la F1. Les Felipe Massa, Jean-Eric Vergne et autre Sébastien Buemi apprécieront…

« C’est un grand événement en ce qui concerne tout ce qui se passe autour, mais la course elle-même est assez fade par rapport à un Grand Prix de Formule 1. Les voitures ne sont pas particulièrement rapides. Ils n’ont pas les personnalités impliquées. C’est une formule junior plus petite. Mais ils font un travail fabuleux avec l’événement, ce qui en fait une fête de rue. Mais la Formule 1 est différente. La Formule 1 est le summum du sport automobile. Les vitesses atteintes, le calibre des pilotes et des équipes que nous avons. »

 » Je ne vois pas forcément la Formule 1 enfermée dans les moteurs à combustion interne pour toujours. Qui sait où nous sommes dans 10 ans ? Il y a 10 ans, je ne pense pas que beaucoup de gens auraient pu prédire le visage du monde donc je ne sais pas où nous serons dans 10 ans temps. Mais la Formule 1 évoluera dans la bonne direction ».

« Je pense que la Formule 1 évoluera dans la direction qui présente le bon équilibre entre sport, pertinence et engagement avec les fans. Si dans cinq ans ou dix ans, ou dès qu’il y a un besoin, un désir, d’avoir un autre type de moteur en Formule 1, nous le ferons. Rien ne nous empêche d’avoir des voitures électriques de Formule 1 à l’avenir. Pour le moment, cela n’offre pas le spectacle. » (source : FanVoice)

Néanmoins, sur le fond, Ross Brawn a probablement raison. Car, compte-tenu de la puissance et des performances des Formule 1, l’électrique ne serait probablement pas capable de suivre le rythme en l’état actuel des choses à savoir, offrir près de deux heures d’autonomie d’affilée. Et bien que la Formule E ait considérablement évolué sur ce point, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir. Et puis, rien ne dit vraiment que, d’ici dix ans, l’électrique sera devenu la norme…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR