Le Mag Sport Auto

Blancpain : Silverstone, une course doux-amer pour le Grasser Racing Team

Lamborghini #19 Grasser Racing Team

Le Grasser Racing Team a vécu un week-end doux-amer lors des 3 Heures de Silverstone de Blancpain Endurance Series, avec une crevaison et une victoire.

Le Grasser Racing Team pouvait viser la victoire dans la catégorie Pro. L’équipe italienne partait même favorite des 3 Heures de Silverstone. Mirko Bortolotti avait en effet signé la pole position avec plus de 5 dixièmes d’avance sur son plus proche rival. Un chrono étonnant qui le plaçait loin devant la concurrence.

Mais la course allait réserver un autre sort au trio Bortolotti / Engelhart / Ineichen . Car si la #63 prenait la tête de la course, elle était victime d’une crevaison à l’arrière-gauche peu avant la fin du premier relais. De quoi détruire toutes chances de bien figurer malgré les efforts des pilotes, notamment Christian Engelhart :

« Je suis extrêmement déçu, bien sûr, parce que je sentais que je faisais un bon relais. Le pneu est parti sans prévenir. Nous étions bien préparés, Rolf (Ineichen) a eu un bon rythme et Mirko (Bortolotti) un bon tour de qualification. Tout se présentait bien jusqu’à ce que le pneu nous renvoie au fond du classement (…) Je suis déçu mais maintenant (…) on doit regarder vers le futur. »

Avec cette crevaison, la Lamborghini #63 prenait la 36ème place sur 48 au général. Un résultat contrastant fortement avec la réussite de la voiture soeur en catégorie Silver.

Victoire en Blancpain Silver Cup

En Silver Cup (catégorie inférieure), c’est en effet la Lamborghini du GRT qui l’emportait. 13ème sur la grille, la voiture #19 devait batailler ferme pour remonter en course. Arno Santamato, au volant dans le premier relais, parvenait à garder le contact avec le top10. Et alors que la #63 plongeait au classement, la #19 se positionnait pour la victoire grâce à Lucas Mauron, désormais à son volant.

Tout se jouait dans la dernière heure de course. Leader, Gerhard Tweraser entrait dans son dernier tour avec un problème technique. Ralenti, il parvenait à couper la ligne… 13 millièmes devant l’Audi R8 LMS du Attempto Racing, seconde de la course. Un résultat ravissant l’Autrichien :

« Je suis très heureux parce que tout s’est tellement bien passé. On était très fort tout le week-end (…) je me suis très bien senti dans la voiture (…) et seul le dernier tour s’est mal passé. Il m’est devenu impossible de changer les vitesses et j’ai du tenir comme ça jusqu’à la ligne d’arrivée, donc je suis très content d’avoir assuré la victoire. »

C’est sur cette note positive que se concluait un week-end doux-amer pour le Grasser Racing Team. Une manche que le directeur de l’équipe, Gottfried Grasser, analysait ainsi :

« La #19 a eu un week-end formidable. La victoire en Silver Cup est très bien pour les garçons. Ils ont fait un super travail et ont eu une course parfaite. Je suis très fier d’eux. La #63 a, pour sa part, fait une super qualification (…) mais la crevaison a été une grosse déception. On y est allé trop agressivement sur les réglages. C’est juste dommage parce que ça nous prive de nos chance de finir sur le podium (…) On va travailler là-dessus pour être sûr que ça n’arrive plus. »

Cap désormais sur la France et le circuit du Paul-Ricard pour les 1 000 kilomètres. Une course de 6 heures, où tous les espoirs sont permis pour le Grasser Racing Team, si la réussite ne fait pas défaut.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR