Le Mag Sport Auto

Cinq ans plus tard, Kimi Raikkonen remporte un Grand Prix de Formule 1 !

Non, vous ne rêvez pas ! Melbourne 2013 était sa dernière victoire en Formule 1… jusqu’à aujourd’hui. Kimi Raikkonen renoue avec la victoire aujourd’hui aux Etats-Unis. Le pilote finlandais met fin à plus de cinq ans d’insuccès. Max Verstappen gagne 16 positions et termine deuxième, Hamilton troisième.

Vettel catastrophe…

Pénalisé sur la grille de départ, Sebastian Vettel a un seul objectif : terminer devant Lewis Hamilton. Le pilote Mercedes est en mesure de remporter un cinquième championnat du monde de Formule 1 ce soir. Même s’il reste encore trois courses de plus au calendrier, Vettel sait qu’Austin est sa dernière chance.

Et l’Allemand va se frotter les mains dès le premier virage ! Kimi Raikkonen, qualifié en première ligne, prend le commandement ! Hamilton ne peut rien faire, étant à l’extérieur du virage. Le Finlandais s’envole, Vettel commence sa remontée… Il y a du chaos dans l’air dans le premier secteur. Lance Stroll sème la panique et arrache le ponton de Fernando Alonso. Les caméras préfèrent se braquer sur la Ferrari de Vettel qui tente une attaque sur Daniel Ricciardo, alors quatrième.

Mais dans une action confuse, similaire à celle mêlant l’Allemand et Verstappen lors du Grand Prix du Japon, Vettel part en tête à queue ! Cette fois-ci, il n’y a pas eu de contact avec la Red Bull. C’est une énorme bourde que commet une nouvelle fois Vettel. Lorsqu’il remet sa monoplace dans le bon sens, il est en queue de peloton…

Un incident entraîne un autre…

Le premier tour de ce Grand Prix a été véritablement chaotique. Stroll a joué le rôle de missile sol-sol dans les premiers virages. Et les Racing Point Force India ont fait voler du carbone en se frottant à Charles Leclerc. Ce même Leclerc est par ailleurs victime d’un gros choc au bout de la ligne droite opposée. Blotti dans l’aspiration de la Sauber, Romain Grosjean freine fort, bloque ses roues et ne peut prendre le virage correctement.

Le contact entre le Français et le Monégasque est inévitable. Grosjean en restera là, Leclerc continue. Est-ce cela qui pourra sauver le pilote de la sanction ? Deux points de pénalité sur le « permis » de Grosjean seraient synonymes d’exclusion ! Entre fin 2017 et aujourd’hui, le pilote Haas a accumulé les sanctions de la part des commissaires. L’incident à Austin est celui de trop. La décision finale de la direction de course ne devrait pas se faire attendre…

Ferrari encore victime de sa stratégie ?

Vettel (à moitié) au tapis, Lewis Hamilton pousse un ouf de soulagement. Le Britannique peut se contenter d’une deuxième place. Mais le pilote Mercedes veut être couronné avec panache. D’abord largué par Raikkonen, Hamilton regagne progressivement du terrain. Le Finlandais commence à souffrir avec ses gommes ultratendres, contre les supertendres pour le reste de ses adversaires en piste.

Une fois de plus, la stratégie en course de la Scuderia va faire basculer la course. En moins de quinze tours, le moteur Renault de Daniel Ricciardo casse, provoquant la sortie de la voiture de sécurité virtuelle. Sous cette neutralisation, les pilotes doivent rouler au ralenti en piste. L’occasion rêvée pour s’arrêter au stand et profiter d’un arrêt « cadeau ». Hamilton en profite, Raikkonen non… On intime au Finlandais l’ordre de rester en piste.

Une dizaine de tours séparent les arrêts d’Hamilton et de Raikkonen. Il semble que le Britannique s’arrêtera de nouveau. Raikkonen ne s’arrêtera plus. Quelle stratégie sera payante ?

Ferrari s’offre une semaine de répit !

Au fil des tours, le faible rythme d’Hamilton démontre que le Britannique tente une stratégie à un arrêt ! Mais ce pitstop s’est fait très tôt en course… Le pari Mercedes rate : Hamilton roule presque sur les jantes ! Le Britannique passe une deuxième fois par les stands et chausse encore les pneus tendres. Il repart quatrième. Kimi Raikkonen reprend les commandes de la course, quinze secondes devant Hamilton.

Valtteri Bottas se gare pour laisser passer son équipier. Il est le dernier rempart face à Vettel, remonté cinquième. En fin de course, Raikkonen jouit d’une avance suffisamment importante pour soulager l’accélérateur. Derrière la Ferrari, on trouve la surprise Max Verstappen : il était parti 18e ! Le pilote Red Bull voit remonter Lewis Hamilton dans les ultimes boucles.

Les derniers kilomètres se résument à un « train » mêlant Raikkonen, Verstappen et Hamilton. Les trois se tiennent en deux secondes ! Pour Hamilton, un seul changement de position et c’est le titre. La Mercedes tente une attaque à deux tours du but mais ça ne passe pas ! Quelques secondes plus tard, Vettel dépose Bottas dans la ligne droite. Le championnat F1 2018 n’est pas encore terminé !

Les positions resteront les mêmes au drapeau à damiers. Kimi Raikkonen gagne la course, cinq ans après !! Les deux Renault Sport F1 sont « meilleures des autres » : P6 et P7 ! Le losange fait fort aux Etats-Unis et consolide sa quatrième place au classement constructeur. Esteban Ocon recule légèrement. Parti sixième, il franchit la ligne d’arrivée à la huitième place. Derrière le Français, Magnussen et Perez complètent le top 10.

La prochaine course aura lieu dans une toute petite semaine. Rendez-vous le 28 octobre à Mexico City pour le Grand Prix du Mexique !

Etats-Unis 2018 : Le top 10

  1. Kimi Raikkonen (Ferrari)
  2. Max Verstappen (Red Bull)
  3. Lewis Hamilton (Mercedes)
  4. Sebastian Vettel (Ferrari)
  5. Valtteri Bottas (Mercedes)
  6. Nico Hulkenberg (Renault)
  7. Carlos Sainz (Renault)
  8. Esteban Ocon (Force India)
  9. Kevin Magnussen (Haas)
  10. Sergio Perez (Force India)

Aurélien Attard

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR