Le Mag Sport Auto

Citroën, WRC ou WTCC, il va falloir choisir…

Le dernier Rallye de Pologne a permis à nos confrères d’Auto Hebdo de sonder Yves Matton, Directeur général de Citroën Racing, au sujet de l’avenir de la marque à court terme, en sport automobile. Car, très clairement, la tenue de deux projets internationaux en parallèle ne devrait par perdurer dans le temps. Le choix cornélien en WTCC et WRC devra probablement se faire dans les mois à venir, afin de focaliser les ressources sur un seul et unique championnat à partir de 2017…

Citroën : WTCC ou WRC, mon coeur balance…

Championnat du monde de voitures de tourisme ou championnat du monde des Rallyes, Citroën Racing va devoir se décider à ne conserver qu’un de ces projets sportifs dans un avenir proche. Et ce n’est pas forcément la série qui réussit le mieux au constructeur Français en ce moment qui sera conservée, de manière assez paradoxale. Car, si les C-Elysée dominent le WTCC depuis deux saisons avec le trio Loeb/Lopez/Müller, les DS3 ne connaissent pas la même réussite en WRC, une seule victoire étant à mettre sur le compte de Citroën en Rallye lors de ces deux dernières saisons, en Argentine cette année avec Kris Meeke. Très insuffisant lorsque l’on se remémore le passé glorieux de la marque aux chevrons durant l’ère Loeb.

Malgré tout, le Français envisage de poursuivre les deux championnats en confiant l’exploitation de ses voitures à une structure privée. Dans le cas du WTCC, nous pensons de suite au Sébastien Loeb Racing, qui fait déjà rouler une C-Elysée pour le compte de Medhi Bennani, tout en exploitant partiellement la C-Elysée confiée à Ma cette saison. En revanche, en WRC, l’identité d’une telle structure reste à déterminer…

La décision de Loeb dans la balance ?

Côté pilotes, si Citroën n’aura aucune raison de modifier son équipage en WTCC, l’équation n’est pas la même en WRC, l’équipe tricolore étant toujours orpheline d’un véritable leader capable de faire preuve à la fois de vitesse, de constance et de fiabilité. Dans le cas d’un maintien en Rallye, Citroën Racing devra donc impérativement recruter une « star », sachant qu’il sera difficile de débusquer un talent du niveau d’un Sébastien Ogier.

A moins que l’Alsacien Sébastien Loeb ne choisisse finalement de revenir à son premier amour, qui lui a, pour l’heure, réussi mieux que le tourisme. Car même si le Français parvient à remporter des courses, il semble toujours en retrait face à ses deux compagnons d’écurie sur l’ensemble du championnat. En cas d’échec confirmé d’ici la fin de la saison prochaine, il ne serait pas superflu de se demander si Loeb, véritable machine à gagner, ne souhaiterait pas retrouver un championnat dans lequel il retrouverait un statut de favoris, malgré la présence d’Ogier. Un véritable duel entre les deux hommes aurait d’ailleurs beaucoup de charme, il faut bien l’avouer…

2 Comments

  1. Decaux

    13 juillet 2015 at 2 h 06 min

    Bonjourje pensse pas que Sébastien L , repartira aux rallye pas avec o
    gier le trophées andros peut etre

    • Julien Barthet

      13 juillet 2015 at 7 h 27 min

      Bonjour Olivier !
      Oui pourquoi pas, ou le Dakar avec Peugeot 🙂

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR