Le Mag Sport Auto

Dakar 2019, étape 7, Stéphane Peterhansel gagne, Al-Attiyah tout en maîtrise

Dakar 2019, étape 7, Stéphane Peterhansel gagne, Al-Attiyah tout en maîtrise

Aujourd’hui, la septième étape du Dakar 2019 a été le théâtre de quelques rebondissements. Chez les motos, le classement général évolue. Du côté des voitures, Sébastien Loeb perd gros et Stéphane Peterhansel grappille; un peu; sur Nasser Al-Attiyah !

Dakar 2019, Sébastien Loeb et Daniel Elena nous font le coup de la panne… électrique !

Sur le podium hier soir, et désormais à 17 minutes de Nani Roma ce soir. Les journées se suivent mais ne se ressemblent pas pour la paire Loeb/Elena. Le duo roulant sur un 3008 DKR de PH Sport a rencontré une panne électrique au tout début de la spéciale du jour. De quoi perdre 40 minutes sur le coup. Au final, les nonuples champions du monde des rallyes terminent onzièmes du jour à 28 minutes du vainqueur. Triplé Mini aujourd’hui, avec la victoire de Stéphane Peterhansel (Buggy Mini) devant Nani Roma (4×4 Mini) à 4 minutes 33. Carlos Sainz complète le podium 100% Mini avec 9 minutes 28 de retard sur le français. Malgré deux crevaisons et un peu de jardinage pour trouver un Waypoint, Nasser Al-Attiyah se classe quatrième du jour à presque 12 minutes de Peterhansel. Wei Han réalise une magnifique performance aujourd’hui. Le chinois termine 8e, à 25 minutes de Peterhansel, au volant de son Buggy SMG. Pour un premier Dakar, il s’en tire très bien et marque les esprits lors d’une étape délicate et marquée par de très nombreuses dunes.

Le qatari réalise un Dakar sans faute, avec une excellente gestion de sa course. Pas de « we will push » à chaque étape, mais des résultats qui payent pour l’instant. Nasser Al-Attiyah et Mathieu Baumel possèdent désormais 29 minutes 16 secondes d’avance sur Stéphane Peterhansel, revenu deuxième au général. Nani Roma est troisième à 38 minutes et Sébastien Loeb quatrième à 54 minutes.

Adrien Van Beveren remonte vers les sommets.

Si Nasser Al-Attiyah gère parfaitement sa course, en motos, c’est Adrien Van Beveren qui fait tout pour réaliser une course intelligente pouvant mener à la victoire. Le nordiste, quatrième du jour, passe deuxième au général. Il lui reste désormais trois étapes pour aller chercher la victoire. L’étape est remportée par Sam Sunderland. Le britanique était très remonté après sa casse mécanique d’hier, et a voulu se redonner des chances au général. Il termine avec 1 minute 51 d’avance sur le chilien José Ignacio Cornejo Florimo (Honda). Ricky Brabec se classe troisième; à 6 minutes 50; et reprend la tête du classement général. Pour Pablo Quintanilla, le miracle ne devrait pas avoir lieu sur ce Dakar 2019. Le chilien, leader hier soir, a pas mal jardiné aujourd’hui. Il termine 14e du jour à 21 minutes de Sunderland et tombe au 5e rang à dix minutes de Brabec. Malgré des soucis de santé, et une minute de pénalité, Xavier De Soultrait termine 7e du jour à 13 minutes du vainqueur.

Chez les camions, Gerard De Rooy confirme qu’il est bel et bien de retour ! Le néerlandais s’offre une deuxième victoire d’étape consécutive. Le pilote Iveco explose la concurrence au passage ! Il devance de 30 minutes 55, le deuxième du jour, Siarhei Viazovich (Maz). Eduard Nikolaev (Kamaz) est troisième à 34 minutes 35 de l’Iveco. De quoi relancer totalement la catégorie. D’autant plus que, Dmitry Sotnikov (Kamaz) est encore dans la spéciale à l’heure où nous écrivons cet article. Le russe a déjà perdu plus d’une heure, et donc perd (au moins) une place au général. Pour Gerard De Rooy, c’est une remontée spectaculaire et inattendue ! Il y a désormais 1 heure 15 entre Nikolaev et De Rooy.

Demain, place à la huitième étape entre San Juan de Marcona et Pisco. 360 kms de spéciale qui, comme aujourd’hui, pourraient avoir un impact sur le classement général… à deux jours de l’arrivée !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR