Le Mag Sport Auto

Dakar 2019, Nasser Al-Attiyah et Mathieu Baumel débutent fort

Dakar 2019, Nasser Al-Attiyah et Mathieu Baumel débutent fort

Première étape de ce Dakar 2019 100% péruvien et première victoire pour le favori, Nasser Al-Attiyah. Copiloté par le français Mathieu Baumel, le duo a voulu attaquer d’entrée et s’offre un premier succès. Véritable attraction de cette 41e édition, Sébastien Loeb a réalisé le 13e temps. Chez les motards, la victoire est revenue à Joan Barreda.

Dakar 2019, enfin une victoire pour Toyota ?

Avec le départ de Peugeot Sport, Toyota fait office de favori. De plus, Nasser Al-Attiyah l’est aussi. Les deux ensemble paraissent voués à la victoire. Mais, sur un Dakar, on ne peut jurer de rien. En tout cas, Nasser Al-Attiyah et son copilote, Mathieu Baumel, ne se sont pas posés de question pour cette première étape du Dakar 2019. Grosse attaque dès le début. Ouvrir la route demain ? Pas grave ! Le but était clairement d’être devant dès le départ. L’objectif est réussi avec une belle victoire d’étape. Carlos Sainz, le vainqueur en titre, est deuxième avec son Buggy Mini à 1minute59 du qatari. Troisième, Jakub Przygonski place son 4×4 Mini sur le podium. Yazeed Al-Rahji complète le top 5 avec un autre Mini.

Derrière, de nombreux pilotes voulaient « gérer » et reprendre leurs marques. C’était le cas de Sébastien Loeb. Avec son fidèle compère, Daniel Elena, le duo termine 13e de cette 1ère étape pour leur premier Dakar en tant que privés. Avec 6 minutes de retard sur le qatari, il ne faudra pas trop perdre de temps dans les jours à venir. De même, Nani Roma joue la sécurité et se classe 11e à 4 minutes 45. Pour son retour, Robby Gordon réalise une belle performance avec un petit buggy et se classe 21e avec 8minutes28 de retard. A noter le mauvais début des Ford Raptor. Tomas Ourednicek, désormais coéquipier de Martin Prokop, est 25e à 10minutes d’Al Attiyah et Prokop se classe, seulement, 46e à plus de 20 minutes ! Le tchèque, ancien pensionnaire du WRC, a déjà été victime de problèmes mécaniques !

Chez les motards, la victoire revient à Joan Barreda, toujours amateur des étapes « courtes ». Pablo Quintanilla place sa Husqvarna à la deuxième place à seulement 1minute34 de l’espagnol. Ricky Brabec complète le top3 juste devant le français Adrien Van Beveren. Sam Sunderland place la première KTM au cinquième rang. Du côté des camions, Eduard Nikolaev défend son titre avec une victoire. Le russe place son Kamaz devant un triplé d’Ivevo. Ton van Genugten est deuxième à moins de 18s du russe. Frederico Villagra est troisième à 53s et Gerard De Rooy se classe quatrième à 1 minute 44 du Kamaz. Les trois autres Kamaz officiels suivent du 5e au 7e rang (Sotnikov, Karginov et Mardeev).

Rendez-vous demain pour la deuxième étape du Dakar 2019 entre Pisco et San Juan de Marcona. 342 kilomètres de spéciales et 211 kilomètres de liaison. Mais surtout, une nouveauté pour les autos : elles partiront en premières et devront faire la trace ! Nasser Al-Attiyah et Mathieu Baumel seront donc très attendus au tournant.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR