Le Mag Sport Auto

Dakar 2019, retour sur la 41e édition : motos et quads

Cette année, nous avons eu envie de prolonger un peu ce trop court Dakar 2019. Alors, nous allons revenir sur les différentes catégories et ce qui s’est passé dans ce Tour du Pérou 2019. L’occasion d’évoquer pilotes pros et pilotes amateurs. Aujourd’hui, nous commençons avec les motos surtout. Mais aussi un peu de quad.

Dakar 2019: KTM, imbattable.

Pendant une bonne partie de ce 41e Dakar, on pouvait croire que c’est une autre marque que KTM qui remporterait cette édition 100% péruvienne. Cela aurait été une première depuis presque 20 ans. Honda a longtemps était proche du miracle. Avec Joan Barreda (étape 1 & 2) mais surtout avec Ricky Brabec (étape 4,5 & 7). L’américain était tout proche de rentrer dans l’histoire du Dakar. En effet, il aurait été le premier américain à remporter le mythique Rallye-Raid. Mais, une casse moteur est venue détruire les rêves de Honda et de Brabec. Comme l’an passé. Et puis, il y a eu Husqvarna avec le chilien Pablo Quintanilla. Leader après l’étape 3 et l’étape 6, mais surtout à une minute et deux secondes du premier avant l’ultime étape du Dakar 2019. Malheureusement, l’espoir sud-américain a chuté au tout début de l’ultime étape, hier. Cheville fracturée… Mais, en tant que motard-héros, il s’est relevé et a su terminer son Dakar afin de sauver son podium. Yamaha y a cru aussi. Après l’abandon de Ricky Brabec, Adrien Van Beveren a été virtuellement en tête. Cependant, le français a été maudit et a, lui aussi, connu une casse moteur. Comme vous le savez, le rallye se termine avec un doublé KTM. Toby Price a remporté, dans la douleur (il était blessé à la main droite), son deuxième Dakar. Matthias Walkner, vainqueur hier, termine deuxième. Finalement, ce sera même un triplé KTM ! En effet, Sam Sunderland a été recrédité d’une pénalité d’une heure et remonte au troisième rang. Pauvre Pablo Quintanilla, et pauvre concurrents de KTM.

Husqvarna a de quoi rivaliser mais manque peut-être de « stratégie de course » et de constance. Chez Honda, Ricky Brabec est désormais l’outsider numéro 1. Peut-être que le line-up de la firme japonaise devrait être repensé afin d’aller jouer devant plus longtemps.

En tout cas, ce Dakar 2019, a vu pas mal d’abandons chez les favoris. Le premier fut Joan Barreda (Honda) à l’étape 3, puis Paulo Gonçalves (Honda encore) à l’étape 5. L’étape 9 a été fatale pour Stephan Svitko (KTM Slovakia) et Ricky Brabec (Honda). Puis, Adrien Van Beveren (Yamaha) lors de l’étape 9.

Laia Sanz (KTM)

José Ignacio Cornejo Florimo (Honda) termine septième et réalise le meilleur résultat pour Honda cette année. De son côté, Luciano Benavídes (8e) a pris le meilleur sur son frère, Kevin Benavides (12e), et s’offre un beau top 10 après son abandon de l’an passé. Que dire de Laia Sanz (11e). La pilote KTM revient d’une longue convalescence et réalise son meilleur résultat sur un Dakar. Contrairement à 2014 et 2015, elle n’a pas fait de coup d’éclat en spéciale mais a été régulière. Et, ça paye au final. Elle termine meilleure féminine de ce Dakar 2019. Chapeau !

Les français, et les surprises de ce Dakar 2019 à moto.

Du côté des français, Xavier De Soultrait termine meilleur français avec une sixième place et à moins d’une heure de Toby Price. Malade plusieurs fois, Xavier réalise son meilleur résultat sur un Dakar et sauve un peu la maison Yamaha… qui pleure encore l’abandon d’Adrien Van Beveren. Aux portes du Top 20, on trouve trois français. Benjamin Melot (KTM 450 Rally Replica), dont c’était le deuxième Dakar, termine deuxième meilleur français avec la 21e place au général. Il devance Adrien Metge, frère de Michael (25e au général) qui a remporté l’étape 9 et qui a offert un peu de sourire à la marque français Sherco (dirigée par David Casteu). Loïc Minaudier se classe, lui, 23e.

Anastasiya Nifontova

Anastasiya Nifontova au Dakar 2019 (Malle-Moto)

On notera la performance d’Arnold Brucy. Le français termine deuxième des « malles-motos » et 40e au général. Pour son deuxième Dakar, il fait mieux que la première fois et réalise une très belle performance. Il est d’ailleurs le seul français à termine en « Original by Motul » (le nom de la catégorie Malles-Motos). Une catégorie remportée par le néerlandais Edwin Straver. Ce dernier se classe même 30e au général ! Il faut souligner la performance d’Anastasiya Nifontova. La russe est la première femme à terminer un Dakar dans cette catégorie. Épatant. Terminons en évoquons l’histoire romantique de ce Dakar 2019. Un couple, Sara Garcia et Javier Vega, se sont lancés un grand défi. Sara est tombé dans l’étape 4 et a poussé son chéri à continuer. Lui, a su rallier l’arrivée à Lima. Terminant même 8e de la catégorie. En cadeau, il a demandé la main de sa chérie… et elle a dit oui !

Du côté des surprises, on retiendra le nom du jeune espagnol Lorenzo Santolino, pilote Sherco, et auteur d’une belle remontada en première semaine. Alors onzième, il a chuté et abandonné à l’étape 6. Pour son premier Dakar, il a montré de belles choses. On a hâte de le revoir en 2020 avec, peut-être, moins de fougue ? Le premier rookie de ce Dakar 2019, en moto, est Ross Branch (KTM). Un botswanais qui termine treizième. Une superbe performance qui devrait susciter l’intérêt de certains teams pros. Les américains étaient en forme également. A l’image de Ricky Brabec avant son abandon ou d’Andrew Short (5e avec son Husqvarna). Garrett Poucher (32e et 6e rookie) a réalisé son rêve et rejoint le club des américains à terminer un Dakar. Skyler Howes montrait également de belles choses avant son abandon à l’étape 6.

La balade argentine en quad.

Nicolas Cavigliasso (Quad) au Dakar 2019

Sur 15 pilotes de quad à l’arrivée, 7 sont argentins ! C’est un succès criant. D’ailleurs, le top 3 est uniquement bleu ciel et blanc. Le pilote au sourire ravageur, Nicolas Cavigliasso, remporte le Dakar 2019 dans la catégorie. Il devance ses compatriotes Jeremías González Ferioli et Gustavo Gallego. Jeremias épate. A 23 ans, il confirme son réel talent. Malheureusement, la victoire lui échappe encore une fois… pour 1 heure 55. C’est son 3e podium en 5 participations ! Le français Alexandre Giroud s’intercale dans la délégation argentine et se classe 4e. C’est le seul français à terminer le Dakar dans la catégorie Quad. Ses compatriotes Axel Dutrie, Sébastien Souday et Benoit Aubrion ont dû abandonner. A noter que cette année, aucun vainqueur en titre n’était au départ à Lima ! Une première. Aucune femme n’était au départ non plus. Le SxS attirant de plus en plus à la place du Quad. Il faut dire qu’il faut en vouloir pour rouler dans cette catégorie.

Enfin, on notera que Nicolas Cavigliasso a battu un record sur ce Dakar 2019. Il a remporté 9 étape sur 10. Vladimir Chagin (Kamaz) détenait le record avec également 9 victoire d’étape en un Dakar… mais sur 14 possibles. Donc, c’est bel et bien l’argentin qui déloge le russe de son record.

On vous donne rendez-vous ce week-end pour la suite de nos résumés sur ce Dakar 2019.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR