Le Mag Sport Auto

Dakar 2020, étape 9 : Peterhansel bat Al-Attiyah pour 15 petites secondes !

Dakar 2020, étape 9 Peterhansel bat Al-Attiyah pour 15 petites secondes !

Plus le Dakar 2020 avance plus la compétition entre les pilotes s’intensifie. Aujourd’hui, dans la catégorie auto, le trio infernal a décidé de resserrer les rangs. Désormais, seulement 6 minutes 38 séparent Carlos Sainz de Peterhansel (3e). Le français a d’ailleurs remporté l’étape du jour de justesse… Le même schéma s’est reproduit en SSV et en Quads. La journée a également été marquée par de nombreux abandons et accidents.

Dakar 2020 : Al-Attiyah rate la victoire de peu mais revient dans le pare-chocs de Sainz !

S’il y a bien une étape que Nasser Al-Attiyah aurait pu remporter c’est cette 9e étape. Très performant durant les 410kms chronométrés, le vainqueur en titre bénéficiait également d’une excellente position sur la route. Malheureusement, ses rêves de victoire d’étape s’envolent… pour 15 petites secondes. Devant, Stéphane Peterhansel a encore une fois prouvé que le Buggy Mini était LA star de ce Dakar 2020. Le français décroche une troisième victoire d’étape en Arabie Saoudite. Dans le même temps, Carlos Sainz termine cinquième du jour à plus de 6 minutes suite à une crevaison. De quoi sacrément resserrer le top 3 du classement général ! Vainqueur hier, Mathieu Serradori a goûté aux « joies » d’ouvrir la route. Le français n’a pas pu faire de miracle et termine 22e du jour à plus de 28 minutes de Peterhansel. Après sa figure non-imposée d’hier, Yasir Seaidan arrive enfin à monter sur un podium d’étape. Le local réalise là sa meilleure performance ! Un temps à la lutte pour la victoire, Yazeed Al-Rahji a décroché et ne termine que 6e. A noter la belle performance de Jakub Przygonski (Mini) qui aura cependant connu un Dakar 2020 très agité. A noter l’abandon de Ronan Chabot (Toyota) suite à un accident.

Au classement général, rien ne bouge en apparence… mais tout est relancé à trois étapes de l’arrivée. En effet, Carlos Sainz ne possède plus que 24 secondes d’avance sur Nasser Al-Attiyah ! Sans sa pénalité, le qatari serait même en tête du rallye. Attention à Stéphane Peterhansel toujours troisième mais revenu à un peu plus de 6 minutes de son coéquipier. Toujours quatrième, Yazeed Al-Rahji reste en embuscade avec « seulement » 34 minutes de retard sur la tête de course. De son côté, Mathieu Serradori retombe au huitième rang et voit Bernhard Ten Brinke (7e du jour) lui repasser devant.

Toby Price revient sur le podium !

L’australien annonçait la couleur sur les réseaux sociaux en affichant son #RacingforSpeedy. Le pilote KTM était même le premier leader de la spéciale du jour au premier waypoint. Néanmoins, il n’a pas su contrer la grande forme de Pablo Quintanilla. Le chilien qui roule sur Husqvarna remporte l’étape avec 1 minute et 54 secondes d’avance sur Price. Malgré une chute Joan Barreda Bort se classe troisième à 2 minutes 42 secondes de Quintanilla. Ricky Brabec, leader du général, est quatrième devant la révélation de ce Dakar 2020 : Ross Branch. Les frères Benavides suivent aux portes du top 5, Kévin étant devant Luciano.

Au classement général, José Ignacio Cornejo Florimo se voit éjecter du podium. Toby Price et Joan Barreda Bort lui sont passés devant. L’australien est en mission spéciale ! Au guidon de sa KTM, il a la ferme intention de revenir le plus possible sur Brabec (Honda). Le leader du général possède désormais 20 minutes d’avance sur Quintanilla et 26 sur Price. De son côté, Matthias Walkner reste solidement accroché à sa sixième place et reste en embuscade du top 5. KTM mise tout sur Price qui est, désormais, leur seul espoir de contrer Honda et de ne pas mettre fin à la série de 18 victoires consécutives entamée en 2001.

Karginov encore et toujours !

Sur cette neuvième étape du Dakar 2020, les Kamaz ont semblé moins à la fête. Si Andrey Karginov gagne triomphe encore (5e victoire d’étape, la 4e à la suite), derrière seul Eduard Nikolaev parvient à intégrer le top 5. Le successeur de Vladimir Chagin termine troisième de cette 9e étape, son meilleur résultat sur ce Dakar… Deuxième, Siarhei Viazovich confirme son statut d’outsider mais aussi sa place sur le podium de la catégorie camion. Gert Huzink place son camion hybride au cinquième rang à 9 minutes 58 de Karginov. Il devance même Dmitry Sotnikov qui perd de précieuses minutes dans sa remontée fantastique vers le podium. Anton Shibalov met en danger sa deuxième place au général en terminant huitième du jour.

Karginov s’envole au classement général en possédant plus de 38 minutes d’avance sur Shibalov. Viazovich est troisième à 30 minutes de Shibalov et plus d’une heure du leader. Quatrième, Aleis Loprais compte plus d’une heure de retard sur Viazovich et plus de 30 minutes d’avance sur Sotnikov. De quoi voir venir les trois dernières étapes de ce Dakar 2020.

Les américains aux commandes en SSV !

En SSV, les véhicules développés par Overdrive pour le RedBull Team Junior s’offrent une nouvelle victoire d’étape. Après Mitchell Guthrie hier, c’est Blade Hildebrand qui décroche sa seconde victoire d’étape. 58 secondes séparent les deux américains aujourd’hui. Troisième, Casey Currie offre un triplé américain sur ce Dakar 2020 en SSV. Sergei Kiriakin est quatrième à plus de 10 minutes du vainqueur. Chaleco Lopez gère sa course à 1 minute de Kiriakin et en terminant cinquième. Le chilien voit cependant Casey Currie continuer de s’envoler vers la victoire. L’américain possède désormais plus de 23 minutes d’avance sur l’ancien motard chilien.

Enfin, dans la catégorie quad, nouveau doublé chilien. Là aussi, au bout de 410kms de spéciale, les écarts sont très faibles. Ignacio Casale gagne pour 3 secondes devant Giovanni Enrico ! Le rookie Arkadiusz Lindner est la surprise du jour. Le polonais termine troisième de cette étape à 6 minutes des chiliens volants. Au classement général, Ignacio Casale augmente son avance sur Simon Vitse (+44 minutes) et sur Rafal Sonik (+1h32).

Demain, les concurrents du Dakar 2020 disputeront déjà la dixième étape entre Haradh et Shubaytah. Le début de la dernière ligne droite sera très dangereux puisqu’il s’agit de la première partie de l’étape marathon ! Il faudra donc gérer tout en roulant assez vite pour ne pas perdre trop de temps sur les 510kms de spéciale chronométrés !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR