Le Mag Sport Auto

Dakar 2016 : Al Attiyah (Mini) enlève la 8ème étape, Loeb dans le dur

C’est une première sur ce Dakar 2016, Mini renoue enfin avec le succès grâce à Nasser Al Attiyah, vainqueur de l’étape reliant Salta et Belen. Le pilote du Qatar et son co-pilote Français, Matthieu Baumel, s’imposent en 4h12min et 23 secondes en ayant dominé la course du début à la fin, talonnés par les deux Peugeot de Sainz (pointé à seulement 12s) et Peterhansel (31s), auteurs d’une remontée exceptionnelle. En revanche, Sébastien Loeb a perdu gros en partant à la faute, erreur lourde de conséquences au classement général.

Dakar 2016 : Excès de confiance pour Sébastien Loeb ?

Après avoir récupéré le commandement de ce Dakar 2016 en fin de première semaine, Sébastien Loeb a -presque- tout perdu lors de cette 8ème étape, alors que l’Alsacien tenait bon au second rang à mi-épreuve. Dans les derniers kilomètres, alors qu’il cravachait pour récupérer le temps perdu dans les dunes, le pilote Peugeot est parti en tonneau, sans doute une erreur de jeunesse ou un excès de confiance, après ses débuts tonitruants. Dans l’opération, Loeb cède, bien évidemment, le commandement, à son coéquipier Peterhansel, qui n’en demandait pas tant.

Huitième du général à plus d’une heure, « Seb » a sans doute perdu tout espoir de victoire au général sur cette erreur. Dur ! Mais c’est aussi cela, le Dakar…Dans ce même classement, Peterhansel possède désormais plus de 2 minutes d’avance sur Sainz, mais le tricolore s’est déclaré, après l’épreuve,  « peu serin »; alors qu’Al-Attiyah -grand bénéficiaire- monte sur le podium provisoire pour le compte de Mini. Une autre Mini suite au quatrième rang, celle de Mikko Hirvonen, cinquième de l’étape d’hier, derrière la Peugeot de Cyril Despres, auteur d’une belle performance en signant le quatrième chrono du jour. Despres reste cependant hors du top dix au général.

Un mot sur les Toyota, plutôt fringantes au cours de ces 393 kilomètres, qui s’offrent un tir groupé en prenant les 5e, 6e, 7e et 9e places du classement global grâce à, dans l’ordre, Poulter, Alrajhi, De Villiers et Vasilyef. Roma (Mini), sixième de l’étape, intègre le top dix. Outre les Peugeot, les Mini mais aussi les Toyota ont livré un beau spectacle pendant toute la durée de cette 8ème étape du Dakar, de quoi nous donner quelques espoirs en matière de suspense, même si la première Mini pointe déjà à plus de 14 minutes de la meilleure des Peugeot.

Dakar 2016 : Moto, Toby Price prend la tête

Dans la catégorie Motos, Antoine Méo (KTM) s’est vu pénalisé par son départ en tête de la meute, consécutive à sa victoire de samedi. Le Français perd plus de onze minutes au vainqueur, tout en conservant l’essentiel, son sixième rang au général. Mais c’est Toby Price (KTM), qui réalise une excellente opération en s’imposant après avoir compté près d’une minute de retard en début d’étape. Dans le même temps, son principal rival pour le commandement de ce Dakar, Goncalves (Honda), a chuté et endommagé son système de navigation. Le Portugais accuse désormais plus de 2 minutes de retard sur l’Australien, désormais leader. Ce podium provisoire est complété par la KTM de Stefan Svitko, classé 4ème de l’étape, derrière la Husqvarna de Quintanilla.

Chez les camions, Iveco s’impose avec De Rooy/Torrallardona/Rodewald et conservent donc le leadership devant le Man du trio Klein/Pronk/Versluis.

source

 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR