Le Mag Sport Auto

Daytona 500 : la numéro 3 retrouve l’histoire

Austin Dillon a remporté la 60ème édition de Daytona 500. Le pilote Chevrolet a su se jouer et jouer avec les différents faits de course et crashs pour s’imposer brillamment. Il fait, du même coup, revenir la mythique voiture numéro 3 sur la Victory Lane de la plus illustre des courses de NASCAR, 20 ans après Dale Earnhardt Sr.

Nascar : Austin Dillon, la victoire de l’audace

Si Austin Dillon ne partait pas de la meilleure des position (la 14ème), le pilote Richard Childress Racing est remonté petit à petit dans cette course pour se retrouver en position de jouer la gagne lors du dernier restart, à 2 tours de la fin. A la bagarre avec Aric Almirola, le pilote de la numéro 3 – bien aidé par un push de Darrell Wallace Jr – a pris la liberté d’envoyer le pensionnaire de la Stewart-Haas Racing dans le mur lors du dernier tour pour aller s’imposer. « Je suis désolé pour la numéro 10, mais il aurait fait la même chose à ma place » a déclaré le vainquer après lacourse. Le petit fils de Richard Childress n’a également pas manqué de dédier sa victoire à Dale Earnhardt Sr, vainqueur ici même 20 ans plus tôt avec le même numéro, remerciant au passage Darrell Wallace Jr de l’avoir poussé au bon moment.

Le pilote numéro 43 du Richard Petty Motorsport a effectivement marqué la course en effectuant des débuts brillants en Cup Series. Placé entre le top 5 et le top 10 durant 205 des 207 tours, il s’est montré au tout dernier moment en réussissant a prendre la bonne trace lors du dernier restart. Se collant juste derrière Dillon, il a pu arracher la deuxième place à Denny Hamlin avec un avantage minuscule de deux millièmes de seconde. Darrell Wallace Jr pointe donc 4ème au championnat, premier rookie loin devant William Byron, 26ème.

La course a été également marquée par un Ryan Blaney alternant le meilleur et le pire. Leader pendant la moitié de la course et vainqueur de la Stage 2, le pilote Ford a semblé en position de force durant un long moment. Malheureusement, en poussant Kurt Busch en tête à queue à deux tours de la fin, il était forcé de passer par les stands pour effectuer quelques réparations. Reparti en piste et bénéficiant du free-pass, il restait néanmoins englué au milieu du peloton et ne parvenait pas à se joindre à la bataille finale. Il doit se contenter de la 7ème place finale mais repart tout de même leader au classement général.

Nascar : révérence ratée, pour Danica Patrick

Quant à Danica Patrick, sa dernière course de NASCAR s’est mal terminée. Prise dans le big one du tour 101 avec Kasey Kahne, Chase Elliott et Brad Keselowski, elle a été contrainte à l’abandon comme 15 autres pilotes. Espérons pour elle plus de réussite aux 500 miles d’Indianapolis en Mai.

Du côté des écuries, alors que Ford s’était imposée lors des 7 dernières éditions, ce sont deux Chevrolet ZL1 qui, pour leur première course en remplacement de la Camaro SS, ont trouvé le chemin du succès. La première Ford (de Joey Logano) n’est quant à elle ‘‘que’’ 4ème. Au classement général Chevrolet est bien sur en tête avec 40 points et en compte respectivement 6 et 7 d’avance sur Toyota puis Ford.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR