Le Mag Sport Auto

ELMS : Saison lancée pour l’ELMS sur le circuit Paul-Ricard

Le circuit Paul-Ricard a fait office de lancement de la saison d’ELMS. LMP2, LMP3, GT ou encore F3 étaient réunies pour donner un spectacle des plus complets.

Quel week-end ça a été pour Oreca. L’écurie d’Hugues de Chaunac a en effet eu le plaisir de voir ses Oreca 07 dominer la première manche d’ELMS. Sur le circuit du Paul-Ricard, les américains du DragonSpeed se sont imposés, devançant les voitures d’IDEC Sport et Duqueine Engineering. Le tiercé de tête est 100% Oreca !

Seule la pole position, réalisée par l’Aurus 01 du G-Drive Racing, a échappé à la firme française. Quatrième au final, l’équipe championne en titre parvient à accrocher un top5, au milieu des prototypes français. Si la performance est notable, les créations d’Hugues de Chaunac semblent s’annoncer comme celles à battre cette saison. Une bonne indication en vue des 24 Heures du Mans?

Une épreuve GT surprenante !

En GT l’épreuve a été marquée par le succès de l’équipage 100% féminin du Kessel Racing. Manuella Gostner, Rahel Frey et Michelle Gatting ont en effet réussi à emmener leur Ferrari sur la seconde marche du podium.

Soutenues par la Fédération Internationale, au travers du programme « FIA Women in Motorsport », ces dernières ont devancé sept équipes masculines. Un excellent résultat, pour celles dont le point d’orgue de la saison sera les 24 Heures du Mans.

Des catégories de support âprement disputées

Outre les voitures de l’ELMS, le circuit Paul-Ricard a également accueilli plusieurs catégories de support, dont les courses se sont révélées des plus serrées. Première, et non des moindres, la course de lancement de la Formula Regional European.

Le nouveau championnat certifié FIA de monoplaces de Formule 3 a été marqué par un affrontement « historique. » Enzo Fittipaldi et David Schumacher se sont en effet retrouvés sur la grille de départ. Si le petit-fils d’Emerson a remporté une course et fini deux fois second, il a été rejoint sur le podium de la Course 3 par le fils de Ralf. Auteur de deux victoires, Frederik Vesti reste le grand gagnant du week-end. Il prend la tête du championnat, devant Fittipaldi et Igor Fraga 3ème du classement général.

La monoplace n’était pas la seule catégorie de support à se tenir sur le circuit ce week-end là. La Michelin Le Mans Cup a représenté l’endurance. Dans une course de 2 heures disputée en LMP3, c’est le duo Benham-Tappy qui s’est imposé, moins de 6 secondes devant ses poursuivants, les Trouillet.

Hormis ces compétitions, la Ferdinand Cup, du nom du magazine dédié à Porsche, était également organisée. Rassemblant une vingtaine de Porsche datant d’avant 1995, l’évènement a vu la domination totale de la 964 RS de Torres. De quoi bien lancer la saison de l’ELMS, qui met désormais le cap sur Monza, théâtre de la seconde manche. Ce sera le 12 mai prochain.

https://twitter.com/EuropeanLMS/status/1117441941942231040

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR