Le Mag Sport Auto

Embarquez dans la Mercedes F1, pour un tour de circuit de Suzuka [F1 2018]

Alors qu’il reste moins de 24 heures avant le coup d’envoi des essais libres 1 du Grand-Prix du Japon de Formule 1, nous vous proposons notre traditionnel tour de circuit « virtuel ». C’est, à nouveau, à l’aide de la simulation de F1, F1 2018, que nous vous invitons à découvrir la piste de Suzuka. Pour l’occasion, la Mercedes de Lewis Hamilton et Valtteri Bottas sera de sortie.

Le G.P de Formule 1 du Japon : un autre « monument »

Si Spa Francorchamps jouit d’une excellente réputation auprès des pilotes, le tracé de Suzuka fait, lui aussi, partie du giron des Grand-Prix les plus excitants, pour les pilotes. Et il suffit de prendre les commandes d’une Formule 1 virtuelle dans l’excellent F1 2018, avec un bon volant, pour s’en apercevoir. C’est, tout particulièrement, l’enchaînement de virages, peu après la ligne de départ, qui donne des frissons, tant la monoplace y est instable, en raison des violents changements de direction.

Autre difficulté, le tout premier virage, à droite et en léger dévers, qui suit une ligne droite sachant que le tarmac se révèle très irrégulier, à cet endroit. Et lorsque la pluie s’en mêle, cette partie devient particulièrement délicate -très glissante- à négocier. Enfin, c’est la remontée progressive vers la chicane précédent la ligne d’arrivée qui constitue un autre « monument », avec cette courbe rapide qui se passe à fond, mais toujours « sur le fil ». Là aussi, en conditions pluvieuses, les risques s’accentuent.

Côté réglages, là encore, il y a challenge ! Car les pilotes doivent à la fois obtenir une bonne vitesse de pointe (chose qui s’obtient en baissant les ailerons au maximum) tout en disposant d’un maximum d’appui aérodynamique dans la fameuse enfilade de virages, peu après le départ. Une affaire de compromis, donc, mais qui dépend aussi des qualités/défauts de chaque châssis ainsi que de la puissance et le couple délivrés par le moteur. Des inégalités règnent donc, en la matière, d’une écurie à l’autre. D’où des difficultés à prévoir, ce week-end, dans les écuries motorisées en Renault et Honda.

Il est temps, après ces quelques informations, de vous laisser découvrir le circuit en question, aux commandes de la Mercedes…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR