Le Mag Sport Auto

En Formule 1, Mclaren (aussi) parle de revente, mais de parts

mclaren

Décidément, la vie est dure pour les écuries privées. Après Williams, dont la patronne, Claire Williams, a publiquement évoqué la revente possible de son équipe, c’est au tour de Mclaren. Sauf que dans le cas de Woking, en meilleure santé financière, il ne s’agirait « que » de revente de parts. A hauteur de 30% environ.

Mclaren F1 en quête de solutions financières

C’est un signe, celui que la crise du COVID-19 n’a pas arrangé les choses, pour les écuries engagées en Formule 1, hors constructeurs. Car ces derniers disposent d’un modèle économique plus puissant, en raison de l’activité principale de vente de voitures de route. Toujours est-il que Mclaren est en quête de financements, en particulier pour sa branche compétition. Ainsi, Woking étudie actuellement un certain nombre d’alternatives potentielles, garanties et non garanties, allant jusqu’à l’équivalent de 275 millions de livres, afin de renforcer ses liquidités. Des informations seront données dès que cela sera possible.

Il faut aussi rappeler que, parmi les investisseurs actuels figure un certain Latifi…Qui semble de plus en plus proche de Williams Racing, qui pourrait finir comme la défunte Force India avec Lawrence Stroll. Oui, il semblerait que l’avenir de ces écuries de Formule 1 passe de plus en plus par les papa fortunés en quête de baquet et de carrière pour leurs rejetons. Mais après tout, pourquoi pas, si cela peut garantir leur survie ?

source

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR