Le Mag Sport Auto

Entretien avec Yannick Roche après le Rallye Epernay Vins de Champagne

Yannick Roche Quentin Giordano Hyundai i20 R5

Le Rallye Epernay Vins de Champagne était la première manche du Championnat de France des Rallyes 2e Division 2018. Une épreuve remportée par Quentin Giordano une semaine après son abandon au Rallye du Touquet. Avant de revenir sur le rallye, nous avons pu échanger avec son copilote, Yannick Roche, pour qui s’était une première sur une R5.

Un Rallye disputé à la dernière minute mais remporté avec panache !

Quentin Giordano a remporté 8 des 12 spéciales du Rallye Epernay Vins de Champagne 2018. Mais pourtant, sa participation s’est faite à la dernière minute. La preuve ? Le numéro 136 sur ses portières alors qu’il roulait en Hyundai i20 R5. Pour son copilote, Yannick Roche, tout s’est goupillé à la dernière minute également :

« Tout s’est décidé au dernier moment ! Contacté par Nicolas Klinger; avec qui j’ai gardé contact et qui aide vraiment les finalistes suite à la sélection Rallye Jeunes; le mardi qui suivait le Touquet pour savoir si j’étais dispo pour Epernay. Puis ça s’est enchaîné jusqu’au jeudi matin, où j’ai fait la connaissance de Quentin au moment de retirer le Road Book, soit 10 minutes avant de commencer à reconnaître la première spéciale ! »

Des conditions pas optimum, mais heureusement, le duo a bien fonctionné. A tel point, qu’ils ont décroché la victoire ! Une sacrée aventure comme l’explique Yannick :

« Autant dire qu’il n’a pas fallu perdre de temps pour s’adapter l’un à l’autre. Le contact est rapidement bien passé et c’est seulement au cours de cette journée de reconnaissances que nous allions avoir la confirmation de disposer d’une voiture, chose encore incertaine jusqu’ici ! Et ce, grâce à notre Team Sarrazin Motorsport qui a levé ciel et terre pour nous permettre d’être au départ.
S’ensuit le Shakedown le vendredi et mes premiers tours de roue dans une voiture de la catégorie R5, le temps de trouver le set up adapté à ce terrain si particulier du Rallye Epernay Vins de Champagne, auquel je n’avais participé qu’une fois avec Nicolas Braunstein en 2014.
Le rallye est toujours autant une réussite et l’organisateur a eu la bonne idée d’inverser le sens de la quasi totalité des spéciales, permettant ainsi une redistribution des cartes au départ. Le rallye débute par une courte épreuve spéciale dans laquelle nous réalisons un premier meilleur temps pour prendre la tête du rallye, que nous ne quitterons plus jusqu’à l’arrivée ! »

Une victoire qui comble Yannick Roche avant sa participation au Tour de Corse (5-8 avril) dans une Clio R3 : « Je voudrais remercier l’ensemble des personnes qui ont rendu ce projet de dernière minute possible et Quentin pour sa confiance. Place maintenant au Tour de Corse dans le baquet de droite de Cédric Cardi et la Clio R3. »

ERC Historic Yannick Roche

Yannick Roche a disputé 4 rallyes en 2018, dans 4 voitures différentes et sur deux continents différents ! Il a commencé avec Mike Minneman au Rallye Perce-Neige de Maniwaki sur une Honda CRX. Puis, a enchaîné Rallye du Touquet (Florent Todeschini – Ford Fiesta R2) et Rallye Epernay Vins de Champagne (Quentin Giordano – Hyundai i20 R5) et continuera avec le Tour de Corse donc. Preuve que c’est un copilote « tout-terrain » qui s’est faire preuve d’une faculté d’adaptation remarquable !

ERC Historic, interview de Yannick Roche (Lancia Stratos HF)

 

Giordano survole le Rallye Epernay Vins de Champagne 2018

Invité de dernière minute, Quentin Giordano a survolé le 22e Rallye Epernay Vins de Champagne au volant d’une Hyundai i20 R5. Après son abandon au Touquet (ES14) avec une i20 R5 également, c’est une belle revanche pour l’ancien pilote du WRC-2 et ancien pensionnaire du Sébastien Loeb Racing. Giordano termine avec plus d’une minute d’avance sur Benoît Vaillant (DS3 R5) et Jean-Charles Beaubelique (DS3 WRC). Le podium devance un trio de Skoda Fabia R5 (Dominique Rebout 4e, Mickaël Faucher 5e et Eddie Lemaitre 6e). On notera la belle performance de Teddy Blanc-Garin (Mitsubishi Lancer Evo IX A8) qui termine 9e et aura même signé un 5e temps dans l’ES3. Après sa 5e place au Rallye des Routes du Nord, Teddy Blanc-Garin confirme son potentiel !

La classe R2 a été remportée par Eric Cunin (Citroën C2 R2), 18e au général. En F2000, le belge Christophe Verstaen a été le plus rapide au volant de son Opel Astra F2/14. La première R3 est celle de Patrice Schutz (Renault Clio R3) qui termine 28e. A noter la belle 29e place d Patrick Francois avec sa vieille Renault 11 Turbo, elle aussi en F2/14. La première N3 est celle de Brice Dumenil (Renault Clio RS), 32e au général. Du côté des GT, ce n’était pas un bon week-end. Alain Colain remporte le groupe en positionnant sa Porsche 997 Cup au 39e rang. La classe N2 revient à Allan Didierlaurent (Peugeot 106 S16). Chez les filles, Edit Deroy (Twingo R1) termine première devant Emilie Leclerc (Honda Civic VTi). Enfin, on évoquera le week-end noir de Terry Folb (Ford Fiesta R2). 29e après la première ES, le pensionnaire du JWRC a dû abandonner et repasser par le rally-2 pour terminer 68e au final.

Prochain rendez-vous du Championnat de France des Rallyes 2e Division, le Rallye National de Lozère (27-29 avril).

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR