Le Mag Sport Auto

ERC, triplé italien au Rally di Roma Capitale 2019.

A domicile, les locaux étaient en grande forme pour la manche italienne de l’ERC. A l’arrivée, Giandomenico Basso décroche une victoire sur la scène internationale 7 ans après sa dernière victoire en IRC avant la fusion avec l’ERC (où il avait remporté une épreuve en 2013). Au championnat, Alexey Lukyanuk réalise la bonne opération.

ERC, les italiens dominent le Rally di Roma Capitale 2019

5e manche de la saison 2019 du Championnat d’Europe des Rallyes, le Rally di Roma Capitale était également la 5e manche du championnat italien des rallyes. A l’inverse de 2017 et 2018, c’est un italien qui a réussi à s’imposer face au gratin européen. Pourtant, tout avait bien commencé pour Nikolay Gryazin. Le russe passant en tête après l’ES1. Mais, dans l’ES2, le jeune pilote s’est fait piéger et a dû abandonner. Andrea Crugnola récupère alors la première place. Malheureusement, dans l’ES4, l’italien crève et perd plus de deux minutes. Giandomenico Basso passe alors en tête de l’épreuve devant Alexey Lukyanuk et Lukasz Habaj. A la fin du rallye, Lukyanuk écopera d’une pénalité d’une minute pour cette même ES4 tout comme Emma Falcon qui recevra 30 secondes de pénalité. Longtemps deuxième, le russe échoue au quatrième rang suite à cette pénalité. Une décision qui semble bien énerver le pilote de la C3 R5 du Saintéloc, comme il l’a explicitement décrit sur les réseaux sociaux avant que son message ne soit supprimé…

Après cette ES4, Andrea Crugnola a remporté 12 des 13 spéciales suivantes ! Une très grosse attaque récompensée par une troisième place amplement méritée même si Crugnola était au-dessus du lot et qu’il aurait dû avoir cette victoire sans sa crevaison. Alors sur le podium, Lukasz Habaj est sorti dans la dernière spéciale du samedi. Il terminera finalement 17e en passant par la casse Super Rallye. Dommage pour le polonais qui perd la tête du championnat face à Alexey Lukyanuk, finalement quatrième.

Simone Campedelli aura fait briller la toute nouvelle Ford Fiesta R5 de chez M-Sport en lui offrant une belle deuxième place à 23s3 du vainqueur, Basso, roulant sur une Skoda Fabia R5. Filip Mares aura réalisé un beau week-end de course même s’il n’aura pas su conserver sa place sur le podium face à un Crugnola volant et à un Lukyanuk très remonté. Chris Ingram sauve son rallye avec une correcte sixième place. L’anglais ayant eu des soucis de freins dans les trois premières spéciales de l’épreuve avant de se faire piéger deux fois dans la spéciale Rocca Santo Stefano, le dimanche. Le hongrois Norbert Herczig termine 7e et offre le meilleur résultat en Italie pour une Volkswagen Polo Gti R5. Il devance un surprenant Mārtiņš Sesks dont c’était la première fois sur asphalte avec la Skoda Fabia R5. Champion italien des rallyes en 2013, Umberto Scandola place sa Hyundai i20 R5 au dixième rang.

On notera le difficile week-end de Hiroki Arai. Venu avec une C3 R5, le japonais a lutté avec ses pneus Yokohama tout le long du week-end. Seules une troisième et une deuxième place dans les SSS dimanche soir lui permettront de retirer un peu de positif de sa venue en Italie. A l’inverse, Emma Falcon termine à la 13e place, son meilleur résultat en ERC. Une belle performance pour l’espagnole qui remporte, également, la catégorie féminine.

Triplé d’Abarth 124 Rally RGT en ERC2 avec la victoire du polonais Dariusz Poloński (25e au général) qui devance les italiens Melegari et Nucita (qui a dû passer par la case Super Rally). Le podium est identique en RGT Cup. En ERC3 Junior, Ken Torn a su logiquement s’imposer devant Erik Cais et Efrén Llarena. En ERC1 Junior, c’est Filip Mares qui gagne devant Chris Ingram et Martins Sesks. A noter la belle cinquième place d’Emma Falcon.

Prochain rendez-vous pour l’ERC, le mythique Barum Czech Rally ZlínBarum Czech Rally ZlínBarum Czech Rally Zlín où Jan Kopecky sera très attendu, bien évidemment.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR