Le Mag Sport Auto

F1 : Beau 8e à México, Vandoorne pense que Grosjean « se plaint tout le temps »

Formule 1 Stoffel Vandoorne

Décidément, ce Grand-Prix du Mexique de Formule 1 2018 aura été riche en surprises mais aussi, en batailles fratricides.
Intéressons-nous au cas de Stoffel Vandoorne, qui a probablement réalisé sa meilleure performance de l’année en allant décrocher une très belle 8ème place, malgré les limitations de sa machine. Néanmoins, l’acquisition de ces points ne s’est pas faite sans heurts…

Formule 1 : Vandoorne plus fort que Gasly, à México

En se classant 8ème à México, Stoffel Vandoorne a renoué avec des points qui lui échappaient depuis l’Azerbaïdjan. En même temps, avec une voiture « laboratoire » (la monoplace du belge faisant l’objet de tests pour l’an prochain) la dernière partie de campagne de Stoffel n’était pas simple à négocier. Mais dimanche dernier, le pilote Mclaren est parvenu à réaliser un petit exploit, en parvenant à franchir la ligne d’arrivée avec des gommes dans un état absolument déplorable.

Outre ce fait, Vandoorne s’est aussi offert une belle série de dépassements, alors qu’il était dernier au premier tour. Oui, en accédant au 8ème rang, Stoffel a réalisé une meilleure remontée que celle de Gasly. Malheureusement, les prestations du Français demeurent plus médiatisées, du moins dans l’hexagone. Toujours est-il que, parmi ces dépassements, la Mclaren s’est frottée à la Haas de Grosjean. Et ce dernier n’a pas apprécié la manœuvre de son concurrent, semble-t-il :

« Ce n’est pas juste, où veut-il que j’aille ? Je laisse la porte ouverte pour éviter l’accident, et il me pousse dehors ! », a déclaré Grosjean. Ce à quoi a répondu Vandoorne, après la course,  » Il se plaint tout le temps, donc c’est normal ».

D’une certaine manière, Stoffel n’a pas tort, Romain incarnant parfois à merveille le Français grognon représenté dans certains clichés. Surtout, compte-tenu de son passif en piste, cette année, Grosjean a sans doute perdu une belle occasion de faire profil bas. L’hôpital qui se fiche -un peu- de la charité, en somme. Ce qui n’enlève rien au talent du pilote Haas…

Toujours est-il que Stoffel Vandoorne a bien redoré son blason, à l’issue du Grand-Prix du Mexique 2018. Et compte-tenu de là ou il venait, nous nous devions de souligner la chose…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR