Le Mag Sport Auto

F1 : Gasly, attention au « peu scrupuleux » Marko, prévient Di Resta

Alors que, pour la première fois depuis longtemps, un Français devrait se retrouver en position de gagner en Formule 1, en 2019, certains craignent déjà pour l’intéressé.
En effet, dans un environnement particulièrement dur voire, impitoyable, plusieurs observateurs ont peur que Pierre Gasly ne se brûle les ailes. Et dans les faits, oui, la situation du tricolore s’annonce inconfortable.

Formule 1 : Honda, meilleur allié de Gasly l’an prochain ?

C’est une certitude, chez Red Bull Racing, Max Verstappen est la star incontestée, celui que tout le monde aimerait voir remporter le championnat. Marko, tout du moins. D’ailleurs, le départ de Daniel Ricciardo était directement lié à ce statut unique dont jouit le Néerlandais qui, malgré son manque de constance et ses erreurs en piste, bénéficie toujours du soutien de ses employeurs. Et Renault en a, directement, tiré les bénéfices.

Pierre Gasly va donc débouler au sein de l’équipe autrichienne l’an prochain, dans ce contexte. Il devra y faire sa place, chose qui pourrait être facilitée par ses bonnes relations avec Honda. Vivrons-nous une situation similaire à celle observée dans les années 80 entre Prost et Senna, chouchoutés, respectivement, par Mclaren et Honda, suscitant une scission au sein de l’équipe ? Souhaitons que non, pour notre tricolore…

Toujours est-il que parmi les observateurs avertis, Paul Di Resta n’a pas gardé sa langue dans la poche. Le pilote écossais a, en effet, déclaré que Pierre Gasly devrait prendre garde, qualifiant au passage Helmut Marko de personnage « peu scrupuleux« . L’ex-pilote de Formule 1 remet aussi en cause la manière de faire de l’Autrichien, lequel ne laissant qu’une seule chance à ses poulains avant de s’en séparer sans ménagement. Vergne, Buemi et quelques autres peuvent d’ailleurs en témoigner.

A ce titre, Daniil Kvyat fait d’ailleurs exception, le Russe ayant obtenu plusieurs chances, contrairement à ses collègues. La raison commerciale aidant, de même que la situation de la filière Red Bull, quasi-inexistante.

Mais pour en revenir à notre sujet, Pierre Gasly, le Français disposera, bien évidemment, d’une occasion unique dans sa carrière. A ce titre, il n’avait aucune raison de refuser l’offre. S’il sait la saisir -et que Red Bull ne le détruit pas avant qu’il ait fait ses preuves- alors une belle carrière pourrait s’offrir à lui sachant que personne ne s’attend (à tord ?) qu’il batte Max Verstappen. Dans le cas contraire, il rejoindra, probablement, le cimetière des pilotes « virés » par Red Bull en Formule 1. Souhaitons-lui, donc, beaucoup de courage.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR