Le Mag Sport Auto

F1 : Grosjean « pas trop inquiet », malgré le peu de nouveautés chez Haas

romain grosjean

Parmi les écuries qui sont en difficulté financièrement, Haas n’est pas forcément celle qui rassure le plus. D’autant que la formation américaine fera partie des seules à ne pas apporter de nouveautés sur le circuit de Spielberg, théâtre du premier Grand-Prix de la saison. Pourtant, Romain Grosjean semble plutôt positif.

Romain Grosjean reste confiant

Que peut-on bien attendre des Haas lors du Grand-Prix d’Autriche de Formule 1, qui débutera ce vendredi avec les libres 1 ? D’un certain point de vue, cette équipe est plutôt à l’aise sur ce tracé atypique. Mais de l’autre, alors que les écuries supposément rivales (Mclaren, Renault) vont apporter des nouveautés sur leurs monoplace à Spielberg, la formation U.S, elle, n’a rien prévu. D’ailleurs, aucune évolution n’est annoncée avant plusieurs Grand-Prix. Chose qui ne nous rend pas très optimistes. Néanmoins, Grosjean reste serein :

« C’est vrai qu’on n’a pas eu la chance d’aller rouler. On sait que quand on est une plus petite écurie, on a des limitations. C’est comme ça, maintenant il faut arriver en forme à Spielberg. J’imagine que c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas ! Ça devrait bien se passer, je ne suis pas trop inquiet. Je me réjouis de remonter dans la voiture et de retrouver les sensations. Retrouver un niveau de performance acceptable, se retrouver dans les points ou pouvoir se battre pour les points dans chaque course. On sait que la F1 est un sport un peu particulier : déjà, les six premières places de la grille ne sont pas accessibles pour nous, donc on se bat entre la septième et la dixième position. Ça ne laisse pas beaucoup de places. », a-t-il déclaré auprès de nos confrères de Canal+

« Il s’agit donc d’aller chercher ces points-là. A voir ce que les autres écuries ont fait pendant le confinement, si elles ont réussi à amener des évolutions ou pas, quelles sont leurs situations financières. Je sais que chez Haas, on est assez prudents et on n’a pas forcément énormément de choses nouvelles qui vont arriver pour l’Autriche, ou même pour les prochains Grands Prix, mais on va essayer de tirer le meilleur de ce qu’on avait en essais hivernaux. Et la base semblait en tout cas bien meilleure que l’an dernier. »

Pas de panique, donc, pour Romain. Malgré le fait que les essais d’inter-saison n’aient pas prouvé grand chose, du moins sur le plan des performances brutes. Alors, qui sait, peut-être que les Haas créeront la surprise, pourquoi pas avec un coup de pouce de la pluie ?

source

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR