Le Mag Sport Auto

F1 : Hamilton aussi, craint la Mclaren Renault et Alonso

Formule 1, Lewis Hamilton - photo : www.lemagsportauto.com

Après Toto Wolff, c’est au tour de Lewis Hamilton de faire part de ses « craintes », envers le retour de Mclaren (avec Renault), la saison prochaine. Mais à y regarder de plus près, il est évident que le Britannique espère voire, fantasme, sur une lutte pour le titre à laquelle Fernando Alonso se mêlerait…Question d’image mais aussi, de valeur à accorder à un 5ème titre de champion du monde.

Hamilton, Vettel : battre Alonso à tout prix ?

A ce stade de leur carrière, Lewis Hamilton et Sebastian Vettel peuvent commencer à se soucier de la « valeur » que l’on accordera à leurs couronnes d’ici 20, 30 ou 50 ans. Car, pour entrer totalement dans la légende, un champion du monde de Formule 1 doit l’être face à un rival de niveau au moins équivalent. Mais c’est surtout la réputation de ce dernier qui fait, généralement, la différence. L’an dernier, en battant la Ferrari de Vettel, Hamilton a, enfin, décroché une couronne « de son rang ». Sans manquer de respect à Felipe Massa et Nico Rosberg (ses précédents opposants dans la quête de titre) qui n’ont pas démérité. Un peu plus tôt (2010, 2012, 2013), Sebastian en avait fait de même, toujours face à une Ferrari, celle d’ Alonso. Mais évidemment, le Britannique comme l’ Allemand ont le même problème, celui d’avoir souvent gagner avec la meilleure machine du plateau…

« McLaren bénéficiera du bloc Renault et je pense que nous pourrions avoir quatre équipes à la lutte pour le Championnat. Red Bull sera sans doute plus rapide qu’en 2016, et Ferrari va encore se rapprocher. Nous ne pouvons donc pas faire du sur place, nous devons continuer à progresser ». Lewis Hamilton

Alors, pour donner plus de valeur à une hypothétique 5ème couronne (qui leur permettrait, déjà, d’égaler Juan-Manuel Fangio), les deux hommes gagneraient à s’imposer face à une Mclaren Renault pilotée par Fernando Alonso. Car celui qui viendrait à sortir gagnant d’un tel combat à trois (Hamilton-Vettel-Alonso) y gagnerait considérablement en matière de prestige. Car plus que le chiffre, c’est la valeur des opposants qui confère à un pilote une aura si particulière. Kimi Raikkonen en sait quelque chose. Titré à une seule reprise (avec Ferrari qui plus est…), Iceman était parvenu à battre un duo de « légendes » chez Mclaren, Alonso et Hamilton…Sa grande popularité vient certainement, en partie, de ce fait d’arme.

Mais, comme la majorité des amateurs de sport automobile semblent le penser (notre sondage en atteste), Fernando Alonso reste le pilote en activité qui jouit de la meilleure réputation. En dépit de, « seulement », deux titres à son tableau de chasse, pour le compte de Renault (tiens, tiens…). Le battre -à la régulière- serait donc, sans doute, synonyme de statut de « légende vivante ». Car chacun se rappellera que l’ Espagnol avait battu un autre « mythe » de la F1, un certain Michael Schumacher…

Pour les téléspectateurs, il est évident aussi qu’une lutte en Formule 1 opposant des pilotes issus de prestigieuses écuries comme Ferrari, Mercedes et Mclaren pour un cumul de 11 titres de champions du monde (dispatchés entre 4 pilotes), cela constituerait un cru 2018 particulièrement goûtu ! N’en déplaise au Taureau Rouge

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR