Le Mag Sport Auto

F1 : pourquoi N.Hülkenberg plafonne-t-il en milieu de grille ?

Si le nom de Nico Hülkenberg circule depuis plusieurs années, en bien, sur le marché des transferts, assez étonnamment, le pilote Allemand ne parvient pas à s’extirper des écuries de milieu de grille, en dépit d’un talent bien avéré. Passé de Williams à Force India (après une période sabbatique forcée), puis de Force India à Sauber, avant de revenir au sein du giron de l’écurie Indienne, Nico fait partie des pilotes les plus respectés et pourtant…

Formule 1 : par quel mal est touché Hülkenberg ?

Evidemment, il serait facile d’évoquer le peu de places disponibles dans les écuries de pointe mais quelques unes d’entre elles auraient pu saisir l’opportunité, ces dernières années, comme Ferrari (Hülkenberg disposait d’un pré-contrat avant la signature de Raikkonen), Mclaren ou, plus récemment, Renault. Mais au final, l’Allemand a été contraint de signer pour deux saisons de plus chez Force India (une saison ferme plus une seconde sous conditions), histoire d’assurer son avenir en Formule 1.

Alors, que manque-t-il vraiment à « Hulk » pour accéder à ce statut de pilote que tout le monde s’arrache ? Un podium, assurément, l’aiderait dans cette optique, d’autant que son coéquipier, Sergio Perez, plus opportuniste, en a déjà signé deux chez Force India (2014 et 2015) et trois chez Sauber (2012). Peut-être que les Directeurs d’écuries s’attendent également à ce qu’il domine de manière claire son compagnon d’écurie, chose qu’il n’est pas parvenu à faire l’an passé. Un certain manque de réussite (pour ne pas dire, de malchance…), semble par ailleurs le frapper ces derniers temps.

Romain Grosjean et Ferrari, trop tôt selon Marchionne

Le pilote et son management affirment néanmoins qu’ils se tiennent prêts à saisir la moindre opportunité afin de permettre à Nico Hülkenberg de marquer une étape dans sa carrière. Et si tout le monde évoque le second baquet Ferrari, qui sera peut-être libéré par Raikkonen fin de saison prochaine, le volant d’un certain Nico Rosberg, chez Mercedes, n’est pas encore sécurisé non plus. La firme à l’étoile, désireuse de faire courir au moins un pilote germanique dans ses rangs pourrait, alors, faire appel à lui, dans le cas où le duel Hamilton-Rosberg finirait par s’avérer trop destructeur…

source

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR