Le Mag Sport Auto

F1 : Redbull met (encore) Renault sous pression

Depuis le début de l’année, Redbull F1 et, plus particulièrement, Helmut Marko, ne cessent de se plaindre des performances du moteur V6 hybrid conçu par Renault. Ainsi, malgré les efforts et les progrès –bien réels- réalisés par le constructeur Français ces dernières semaines, Marko menace clairement son partenaire actuel « d’aller voir ailleurs », si les choses ne s’amélioraient pas d’avantage d’ici 2 à 3 Grand-Prix.

Le patron de Redbull le dit lui-même, seuls des problèmes entre les pilotes Mercedes sont, pour l’heure, susceptible d’offrir la victoire sur un plateau à l’un des pilotes Redbull. Selon lui, le bloc Renault accuserait un déficit puissance de l’ordre de 80 chevaux, estimation difficile à cautionner compte tenu de l’écart pas si important séparant les monoplaces autrichiennes des Mercedes. Car avec un tel écart, la différence ne se chiffrerait probablement pas en dixièmes de secondes, mais en secondes.

Néanmoins, Helmut Marko semble sérieux lorsqu’il évoque une possible rupture avec Renault F1, bien que les solutions ne soient pas réellement nombreuses pour Redbull dans le domaine. Car nous imaginons mal Mercedes, Ferrari ou même Honda (en 2015) s’associer avec une telle équipe, au risque de pénaliser les résultats de leurs propres écuries. Reste la possibilité pour Redbull de convaincre un nouveau constructeur ou d’exploiter le V6 hybrid conçu par Cosworth l’année dernière, comme cela avait déjà été  évoqué par Giancarlo Minardi il y a quelques mois.

Un avertissement qui incitera probablement Renault F1 à chercher d’ores et déjà une nouvelle écurie partenaire pour pallier à cette hypothétique rupture…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR