Le Mag Sport Auto

FIA GTC : Aston Martin crée la surprise en Manufacturer Series

Peu voyaient Aston Martin, qualifiée en 10ème position se battre aux avant-postes. Mais l’équipe anglaise a su faire mentir les prévisions et remporte ce premier event de 2019.

Piégé dans le fond de peloton à l’issue des qualifications, personne ne pressentait Aston Martin comme l’un des potentiels vainqueurs. C’est pourtant bien ce qui est arrivé, l’écurie anglaise s’imposant au final.

Pour autant, tout n’aura pas été simple. La première course voyait en effet l’équipe anglaise scorer seulement 4 points. Vainqueur avec Nicolas Rubilar, BMW était alors en tête du championnat.

La seconde course souriait moins à l’allemande. Sur le circuit de Tokyo Expressway, c’est en effet Nissan qui s’imposait. Le championnat était alors relancé, avec une surprenante Aston Martin en seconde place.

Aston Martin sort du lot

Tout allait basculer en course 3. Partant depuis la seconde place, la Vantage GT3 s’emparait de la tête à la faveur d’une erreur de la Nissan de tête. En tête jusqu’à la dernière chicane, l’anglaise était néanmoins dépassée par la Renault, emmenée par Coque Lopez. Second, Aston Martin revenait à quatre points de la tête du championnat, avec encore une course à disputer.

La course finale devait parachever la montée en puissance de la marque de Gaydon. Avec 17 tours à couvrir du circuit de Barcelone, l’anglaise en medium s’emparait rapidement de la seconde place. Derrière, la GT-R subissait à nouveau la malchance, se faisant percuter et sortir.

Opposée à la Mitsubishi en fin de course, la Vantage s’emparait de la tête à quelques tours de la fin, scellant définitivement le destin de ce championnat. Avec 48 points, c’est en effet le constructeur anglais qui s’imposait. L’occasion pour ses trois pilotes, Marcell, Compton-McPherson et Imai de décrocher leur première victoire de course et de championnat. Deuxième, l’équipe Nissan se montrait déçue de ses erreurs et sa malchance, lui coûtant clairement le titre. Porsche complète le top3.

De leur côté, les champion et vice-champion français Rayan Derrouiche et Vincent Rigaud terminent 8ème et 5ème, devant la Honda de Thomas Leonhart, 11ème. Malgré de bons résultats, plusieurs choses sont encore à améliorer. Rendez-vous dès le Nurburgring pour les prochaines compétitions.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR