Le Mag Sport Auto

Formule 1 : 1er dans le mur, Grosjean évoque son manque de « chance »

Romain Grosjean

Il fallait qu’il y ait un premier et ce fut Romain Grosjean ! Jeudi dernier à Barcelone, pendant les tests de la Formule 1, le tricolore est parti à la faute avant de se loger contre le mur. Une sortie peu violente qui ne devrait pas causer trop de travail à son équipe mais le Français semblait un peu penaud, après sa mésaventure. Bien qu’il ait pris l’incident avec une certaine philosophie :

Romain Grosjean, il fallait un premier !

« Il fallait que ce soit moi ! Ça va. Je ne pense pas que je serai le seul. Je n’ai pas de chance qu’il y ait peu de place à cet endroit. Malheureusement, la température a chuté en fin de journée et le pneu est sorti de la fenêtre. C’est tout. » Des explications qui conviennent à son patron, Günther Steiner, qui a par ailleurs ajouté quelques informations, expliquant plus en détail cette sortie/

« Romain a été très clair. Le pneu a simplement perdu l’adhérence. Il a fait pareil qu’au tour précédent, nous avons étudié les données : la voiture s’est emballée et malheureusement, c’est typique pour nous, au lieu de partir en tête-à-queue et de revenir en piste, nous avons heurté quelque chose. Mais il n’y a pas beaucoup de dégâts : l’aileron arrière est abîmé, bien sûr, mais rien d’autre. La suspension va bien, et la voiture sera de retour en piste demain sans problème« .

Pas de grandes conséquences, donc, pour Haas, d’autant que ce contact est survenu en fin de séance. Concernant sa journée de roulage en elle-même, Romain paraissait satisfait, sans évoquer toutefois le comportement de sa monoplace. Un mauvais signe, pour Haas ?

« J’ai vu combien de tours nous avions prévu de faire ce matin et j’ai pensé que c’était un plan de course assez fruité. C’est un point positif cependant, cela montre que la voiture est fiable. Avec deux jours de tests en moins cette année au cours de ces deux semaines nous essayons d’en faire autant que possible. Tôt le matin, il a été difficile d’essayer de réchauffer les pneus, de même à la fin de la journée lorsque le soleil s’est couche – la température des pneus baisse. Ce fut une journée positive avec beaucoup d’essais. Nous examinons maintenant nos options pour demain pour voir ce que nous voulons tester le matin« 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR