Le Mag Sport Auto

Formule 1 2018 : d’avantage d’arrêts aux stands, selon Pirelli

Formule 1, Pirelli, Bahrein

Cette saison en Formule 1, en raison du conservatisme relatif voulu par Pirelli, les 3/4 des courses inscrites au calendrier ont été pauvres en arrêts aux stands. Seulement 1 pit-stop par épreuve, cela est devenu la norme en 2017. Heureusement, le manufacturier italien a un plan, qu’il a commencé à mettre à exécution…

Il y a quelques jours, Pirelli évaluait de nombreux mélanges de gommes, dans l’optique de la saison 2018 de F1. Pour un peu, effectivement, nous l’aurions presque oublié, tant les essais de Robert Kubica ont monopolisé toutes les attentions. Néanmoins, ces séances ont tout d’abord été utiles en vue de valider la gomme hyper tendre, qui deviendra l’an prochain le pneumatique le plus tendre, c’est à dire le plus rapide. Mais aussi, potentiellement, le plus fragile.  Les records chronométriques fixés cette année pourrait donc, encore tomber…

Pirelli sera moins conservateur en 2018

Mais l’autre priorité de Pirelli est de remettre un peu de piment dans les courses, via les ravitaillements. Car avec un seul pit-stop par épreuve (75% des cas cette année), il est clair que la hiérarchie a nettement moins de chances d’évoluer, durant un Grand-Prix. La faute à un conservatisme compréhensible lié à l’introduction de roues/gommes plus imposantes cette année.

Toutefois, après cette première campagne de test grandeur nature, l’ Italien va enfin être en mesure d’offrir des pneumatiques moins endurants, histoire d’inciter les écuries à prendre plus de risques. Tenter une stratégie audacieuse en s’arrêtant une fois de plus que les autres, cela pourrait redevenir une habitude, au sein des équipes. Ces pneus moins endurants combinés à l’introduction de l’ hyper-tendre devraient donc offrir d’avantage de spectacle et de suspense durant les courses. Du moins, sur le papier…

De plus, cela devrait, aussi, modifier la façon dont les ingénieurs concevront leurs monoplaces à l’avenir. De quoi générer quelques surprises l’an prochain ? A confirmer -ou pas- à l’issue des trois ou quatre premiers G.P de la saison 2018 de Formule 1.

Téléchargez nos applications gratuitement et recevez nos alertes  : applis Android (Google Play) et iOS (Apple)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR