Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Alonso ne remplacera pas Rosberg selon Briatore

Fernando Alonso

Cité très régulièrement parmi les noms des potentiels candidats au remplacement de Nico Rosberg, Fernando Alonso ne quittera pas Mclaren. C’est Flavio Briatore qui vient de le déclarer dans les colonnes de nos confrères italiens de la Gazetta dello sport. Vraisemblablement agacé par ces rumeurs, l’ex-Team Principal de Renault F1 affirme que le contrat d’Alonso avec l’écurie Mclaren Honda sera respecté jusqu’à son terme. Voilà qui a le mérite d’être clair…

Formule 1 : Alonso « out », Wehrlein « in » ?

Le fantasme de nombreux fans de Formule 1 vient-t-il d’être brisé, soudainement, par la voix de Flavio Briatore ? C’est en tout cas ce que peuvent inspirer les propos de l’ Italien, interrogé sur la possibilité d’un transfert du pilote espagnol. Pourtant, Toto Wolff lui-même déclarait, il y a quelques jours peine, étudier sérieusement la piste Fernando Alonso. Ce dernier avait toutefois nuancé ses propos en indiquant que les différents contrats (pas uniquement celui d’Alonso) seraient étudiés pour trouver d’éventuelles failles/closes.

« Pourquoi, à chaque fois qu’un baquet se libère, Fernando est-il toujours mentionné ? Il y a un contrat et nous allons le respecter ». Flavio Briatore

Mais il est clair qu’avant d’être éjecté de Mclaren, Ron Dennis avait fait le nécessaire pour bétonner le contrat liant l’écurie anglaise au double champion du monde de Formule 1. Le Britannique l’avait d’ailleurs claironné haut et fort, histoire de décourager d’entrée les éventuels intéressés. Néanmoins, fin 2017, Fernando Alonso sera libre d’aller ou bon lui semblera. Aussi, Mercedes pourrait très bien engager un pilote « intermédiaire » le temps d’une saison, avant de signer l’Espagnol pour 2018. Car, à n’en pas douter, en dépit de son âge, Alonso ne dirait probablement pas non à un contrat avec la meilleure écurie du plateau. Un ultime titre de champion du monde, cela ne se refuse pas… A moins que la supériorité de la firme à l’étoile ne s’achève l’an prochain, avec l’arrivée d’un nouveau règlement…

Toujours est-il que cette situation d’aujourd’hui pourrait faire les affaires de Pascal Wehrlein, qui reste en bonne position pour succéder à Nico Rosberg. Toto Wolff avait d’ailleurs affirmé il y a peu que les tractations avec Sauber (futur employeur potentiel de l’Allemand) avaient été interrompues provisoirement…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR