Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Alonso, Verstappen et Leclerc très remontés à Suzuka !

Même si cela ne se traduit pas sur le classement de la course, le Grand Prix du Japon 2018, à Suzuka, a été riche en incidents et en émotions ! Au drapeau à damiers, trois pilotes sont venus prendre la parole pour vider leur sac. Certains n’y allant pas avec le dos de la cuillère, comme Fernando Alonso…

Des pénalités contestées…

Il est coutumier du fait, Max Verstappen écope une nouvelle fois d’une pénalité de temps en course à Suzuka. Le Néerlandais a été jugé responsable d’une collision avec Kimi Raikkonen en début de course. En revenant en piste suite à un freinage manqué, Verstappen se déporte à l’extérieur de la trajectoire, là où se trouvait Raikkonen. Quelques tours plus tard, une deuxième Ferrari entre en contact avec la Red Bull. Vettel tente un dépassement osé à Spoon, qui se termine mal. Devant les journalistes, Verstappen affirme qu’il n’est pas responsable dans ces deux incidents.

Max Verstappen, P3 : [Sur le contact avec Vettel] « Dans ce virage vous ne pouvez pas dépasser. J’ai même ouvert la porte mais il a sous-viré jusqu’à me toucher. Il aurait pu faire un peu plus attention. »

[Sur sa pénalité] « Je ne suis vraiment pas d’accord.  J’ai bloqué mes roues et j’aurais pu couper la piste mais j’ai fait un effort pour revenir en piste. Il a choisi de prendre l’extérieur, il aurait pu attendre. Je ne sais pas pourquoi j’ai été pénalisé. C’est un peu stupide. »

https://twitter.com/F1/status/1048853608794447872

Un autre pilote a également reçu une pénalité de cinq secondes. Poussé par la Williams de Lance Stroll à la chicane, Alonso s’est payé une excursion dans l’herbe puis les graviers. Selon les commissaires de piste, Alonso aurait bénéficié d’un avantage en coupant le virage. Et même si Stroll a été pénalisé pour son geste maladroit, Alonso l’a été aussi.

Désabusé suite à cette décision, l’Espagnol y est allé de sa déclaration. Une certaine vision des choses et de la Formule 1 !

Fernando Alonso, P14 : « Même si le pilote vient s’excuser, je pense qu’il est difficile de comprendre la décision [des commissaires], cela montre à quel point la Formule 1 est mauvaise. Elle est mauvaise dans ses décisions hasardeuses et qui ne s’appliquent pas à tous. Vous freinez à l’extérieur du dernier virage, un pilote ne vous voit pas arriver et vous pousse dans les graviers, il vient s’excuser et vous prenez la pénalité. C’est une honte. »

… et d’autres réclamées !

Enfin, l’action la plus marquante de cette course à Suzuka reste l’incident entre Kevin Magnussen et Charles Leclerc. En tout début de Grand Prix, Leclerc profite de l’aspiration pour se rapprocher de la Haas et tenter un dépassement dans la ligne droite des stands. Les mauvaises habitudes de Magnussen reprennent vite le dessus et le Danois se rabat bien trop tard pour bloquer la Sauber. Les deux pilotes se touchent.

Ce geste antisportif met fin à la course de Magnussen, qui crève un pneu dans l’affaire. Leclerc, quant à lui, a du passer par les stands pour changer son aileron avant. Non sans prendre la radio pour faire passer un message plutôt clair : « Magnussen est et sera toujours stupide » !

Charles Leclerc, abandon : « Je pense que l’on est tous d’accord : c’était une manœuvre dangereuse. Je ne comprends pas pourquoi il n’a pas été pénalisé aujourd’hui. Il faut que je comprenne car si c’est OK, alors je ferais pareil la prochaine fois et je ne serais pas le seul. Ça ne fait qu’un an que je suis en Formule 1 et, c’est certain, j’ai eu le plus de problèmes avec Kevin. Je ne suis pas le seul, j’en ai parlé à d’autres pilotes. Je ne comprends vraiment pas pourquoi nous ne sommes pas plus durs avec des pilotes comme ça, sinon c’est sans fin. »

Nico Hulkenberg, Pierre Gasly et Fernando Alonso doivent surement acquiescer…

https://twitter.com/F1/status/1048857602266882053

Aurélien Attard

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR